AccueilAccueil  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  


Partagez | 

 Lukamy feat. Bébé Cha ▬ You know you'll always be my little girl ♥

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4

avatar
Amy S. Drake
MODO ★ TACTILE
MODO ★ TACTILE
★ messages : 1356
Message Re: Lukamy feat. Bébé Cha ▬ You know you'll always be my little girl ♥    ♦ Sam 14 Juil - 1:29    

Luke, Charlotte & Amy

you know you'll always be my little girl

Je n'avais pas vraiment fini ma part de gateau, mais bon, on ne dira jamais non à un petit moment émotions et sentiments non ? Enfin pour ma part je n'allais pas m'en plaindre. Puis ce cadeau était tout simplement parfait, bien que je n'étais clairement pas la femme la plus fana de bijoux. En fait, j'en mettais simplement car je voulais me montrer plus féminine. Ou à l'instar de mon collier, car j'aimais tripoter quelque chose quand je suis nerveuse -et aussi car c'est un collier que Luke m'a offert et qu'il veut dire beaucoup-. Mais là, en pyjama, correctement posée, je ne me voyais pas mettre un autre bijou. Car évidemment, mon collier trônait toujours à sa place, et je ne le retirais que rarement, parfois avant de dormir, et encore, c'était rare. J'espérais qu'il ne m'en voulait pas de ne pas la mettre maintenant, et je supposais que non, il n'était pas vexé. Après tout, je n'avais pas mentie, je l'aimais beaucoup. Mais voila... C'est compliqué a expliqué. Mais si demain je m'habille, alors évidemment je le porterai.
Je vins à me rasseoir correctement pour terminer ma part tandis qu'il se leva pour venir s'installer à côté de moi. Je n'en prêtais pas grande attention, il nous arrivait de vouloir simplement rester proche de l'autre, alors c'est tout, c'était simplement mignon. Puis quand je l'entendis dire cette phrase -un peu typique des films a l'eau de rose faut pas se leurrer- je vins a secouer la tete. « Je fais rien de tres original. Je vis simplement ma vie avec toi.  » Bah quoi ? C'était vrai non ? Je ne faisais que ça. Vivre ma vie. Avec l'homme que j'aime. Me réveiller, faire le café, me préparer, passer une journée a faire je ne sais quoi. Et se coucher ensemble, dans les bras l'un de l'autre. Bien que cela allait changer, puisqu'il faut mettre Charlotte dans l'équation et y trouver une petite routine, que je n'avais franchement pas encore en tete. De toute manière, je ne pense pas la trouver avant que Luke reparte travailler. Là ca va simplement etre les jours de repos, les jours où l'on tâte le terrain et qu'on recoit des gens -soyez certains que la maison va etre vivante j'en suis sure-. Je finis alors mon gateau, décidant de me lever pour ranger ma petite assiette, passant derrière Luke pour lui faire un baiser dans le cou puis aller tout mettre dans le lave vaisselle avant de venir le caliner dans le dos -profiter qu'il soit assis pour poser ma tete sur son épaule aussi- et venir le regarder. « Mais si tu es heureux. Alors je le suis aussi. » Je resta un moment comme ça, à profiter d'etre toute collée contre lui, humer son parfum. Bref. Avoir ma petite dose avant de dire doucement « On reste un peu ici ou on part dans le salon ? »

────────────☆ ♥ ☆ ♥ ☆────────────

'Cause you brought out the best of me, A part of me I'd never seen, You took my soul wiped it clean, Our love was made for movie screens
Revenir en haut Aller en bas
http://i-love-miami.forumactif.com/t6059-amy-sherman

avatar
Luke Drake

★ messages : 1171
Message Re: Lukamy feat. Bébé Cha ▬ You know you'll always be my little girl ♥    ♦ Sam 14 Juil - 2:43    

Amy & Charlotte & Luke
You know you'll always be my little girl
I remember I thought you looked like an angel
Wrapped in pink, so soft and warm
You've had me wrapped around your finger
Since the day you were born

Avait-on besoin que chaque jour soit extraordinaire pour être heureux ? Ça n’avait jamais été mon avis, et maintenant, je confirmais que non. Évidemment, ce jour que nous étions en train de vivre était spécial, mais ce n’était pas que ce genre de jour qui faisait en sorte que je nageais en plein bonheur avec Amy. C’était le quotidien, nos petites habitudes qui rendaient le tout meilleur, ces petites habitudes que j’avais perdues, cherchées quand elle était partie. Les premiers jours suivants son départ, je m’étais surpris, à quelques reprises, à la chercher dans la main. D’abord en tendant le bras, comme si je voulais l’inviter à se blottir contre moi dans le lit, croyant aveuglément qu’elle s’était levée, comme il lui arrivait de le faire parfois. Je descendais donc dans la cuisine, attendant de sentir l’odeur du café, de la voir apparaitre dans mon champ de vision, et quand je ne sentais rien, quand je n’entendais rien d’autre que mes propres pas, que ma propre voix brisée qui prononçait son nom, parce que je la cherchais, parce que je n’arrivais pas à me faire à l’idée qu’elle ne soit plus là, je me sentais souffrir un petit peu plus. Les perdre pendant trois jours n’avait donc pas aidé, mais savoir que je les avais chaque jour, même si celles-ci allaient changer, voilà ce qui faisait mon bonheur, que je n’avais pas honte de déclamer. Mais malgré ça, je ne dis rien aux propos de ma fiancée, souriant doucement au commentaire qu’elle ajouta par la suite, frissonnant à son contact, au petit baiser qu’elle avait déposé précédemment dans mon cou. Je me permis même de fermer les yeux un bref moment, la gardant tout contre moi, les rouvrant que lorsqu’elle me demanda si on bougeait ou pas. Adoptant une petite moue signifiant que je réfléchissais, je ne parvins pas à prendre une décision, me contentant donc de faire part de ma réflexion à voix basse, affirmant:  « Le salon serait plus confortable, mais si on bouge, il faudra bouger la petite aussi… » Et pour tout dire, je craignais quelque peu de la réveiller, même si elle dormait bien en ce moment. Si on prenait le transat délicatement sans la bouger de là, peut-être que ça marcherait ? Dans cas où elle se réveillerait, peut-être quelques câlins serait suffisant pour l’endormir de nouveau ? Prenant le risque, puisque de toute façon, il faudrait nous habituer à la déplacer dans la maison, je dis:  « Le salon. » Je jetai un coup d’oeil du côté de ma fiancée, juste pour m’assurer que ça lui convenait, et ensuite, je dis:  « Je vais m’occuper de déplacer Charlotte. » Sur ce, je voulus me lever, et je le fis, mais ce qui fit en sorte que je n’eus pas le courage d’en faire plus, c’était l’étreinte de ma fiancée. Compte tenu du fait qu’elle n’avait pas pu rester debout bien longtemps ces derniers temps, la sentir se presser dans mon dos comme ça n’avait pas été possible, et apparemment, ç’a aussi, ça m’avait manqué. Même si ce n’était que pour quelques secondes, je décidai de prolonger un peu l’étreinte, posant ma main sur celles de ma femme, et quand je fus certain qu’elle n’allait pas bouger, j’en pris une dans la mienne, la portant à mes lèvres pour y déposer un baiser. Ensuite, je me décidai à lui proposer, pour le plaisir de le faire, par simple suggestion:  « Est-ce qu’un petit massage te ferait plaisir ? » Évidemment, il serait beaucoup plus élaboré que le peu que j’avais fait à table, à condition qu’elle accepte, ce que je ne pouvais pas lui imposer, surtout si elle préférait se poser tranquillement, ou peut-être même dormir un peu.

────────────☆ ♥ ☆ ♥ ☆────────────

Every day I love you more and more. Listen to my heart can you hear it sing? Telling me to give you everything season may change, winter to spring - But I love you until the end of time
Revenir en haut Aller en bas
http://i-love-miami.forumactif.com/t5994-luke-x-you-can-t-break-

avatar
Amy S. Drake
MODO ★ TACTILE
MODO ★ TACTILE
★ messages : 1356
Message Re: Lukamy feat. Bébé Cha ▬ You know you'll always be my little girl ♥    ♦ Mer 18 Juil - 8:18    

Luke, Charlotte & Amy

you know you'll always be my little girl

J'aimais ce petit moment dans la cuisine. Tout simplement car il était comme j'aimais : authentique, banal, mignon. Ce genre de moment que je souhaiterai avoir tous les jours et que je pouvais désormais avoir tous les jours en soit. Je les avais, depuis que j'avais accepter d'emmenager avec Luke. Abandonner cet appartement trop grand et trop silencieux que j'avais, où je me complaisais dans le travail en me disant qu'au moins, j'avais une belle vue. Peut etre que je n'ai plus une vue de rêve donnant sur un quartier de la ville non loin de la plage, mais j'avais mieux. J'ai maintenant une maison que je partage avec mon ame soeur, avec un jardin où j'adorais me poser, des voisins vraiment pas envahissants dans un quartier calme. Je préférais largement cette vie à celle que j'avais avant tout ça. Et même maintenant, grace à cette grossesse, je n'allais plus autant m'acharner sur mon travail. Certes, je restais passionné par ce que je fais, ce que j'entreprends avec les personnes ayant besoin de cette aide que je leur apportais, mais il est vrai qu'avant de vouloir aider les gens, il fallait apprécier sa propre vie. Et je me disais que j'allais m'y faire à cette vie qui m'attendait, de prendre un petit temps pour, avant de roposer de revenir petit à petit travailler. « Je pense pas qu'elle se réveillera. » Même si je n'étais pas encore à l'aise dans ce rôle de maman, je savais qu'après avoir lutter longtemps pour ne pas s'endormir, son sommeil n'allait pas être perturber par un très léger balancement. Peut etre même qu'elle aimerait ça, mais bon, je ne prendrais pas le risque, surtout si l'on veut se poser tranquillement Luke et moi. Il se leva, faisant en sorte que ma tête se colla dans son dos, ma joue toute bien installée. Je fermais les yeux un petit temps. Appréciant juste ça. J'adorais me coller à lui de cette manière. Juste à profiter de la chaleur et la présence de l'autre. Et ce moment, je le préférais lorsqu'il trainait dans la cuisine torse nu, et que je revenais de la douche toute fraiche. Souvent, je lui sortais l'excuse que "Je n'ai pas eu assez ma dose de Lukaël matinal" Même s'il n'y avait pas vraiment qu'une excuse dans ces dires. Il y avait de la vérité. Une grosse part de vérité en fait. Alors là, quand il proposa un massage, j'acquiesca, assez pour qu'il le comprenne en sentant ma tête remuer dans son dos, avant que je ne dise : « Mais d'abord faut déplacer notre bébé. » Et comme il s'était proposé, je me décolla un peu à contre coeur de lui pour finalement ouvrir la porte menant sur le jardin pour dire qu'on ai de l'air, sans pour autant que cela puisse embeter notre fille d'une quelconque manières puisqu'elle sera dans le salon. Puis je revins pour être auprès de mon homme et m'installer tranquillement tandis qu'il posait la princesse endormie.

────────────☆ ♥ ☆ ♥ ☆────────────

'Cause you brought out the best of me, A part of me I'd never seen, You took my soul wiped it clean, Our love was made for movie screens
Revenir en haut Aller en bas
http://i-love-miami.forumactif.com/t6059-amy-sherman

avatar
Luke Drake

★ messages : 1171
Message Re: Lukamy feat. Bébé Cha ▬ You know you'll always be my little girl ♥    ♦ Mer 18 Juil - 15:48    

Amy & Charlotte & Luke
You know you'll always be my little girl
I remember I thought you looked like an angel
Wrapped in pink, so soft and warm
You've had me wrapped around your finger
Since the day you were born

En effet, il fallait déplacer la petite, notre bébé - l’appellation m’arracha un sourire niais, par réflexe - comme je l’avais précisé précédemment, puisqu’il était hors de question de la laisser seule en salle à manger alors que nous étions au salon, qu’importe si nous pouvions l’entendre ou pas. Mais pour ça, il me fallut détacher mon étreinte de ma fiancée, ce qui me demanda un peu plus de courage, même si je savais que j’allais la retrouver après, pour un massage qui plus est, qu’elle avait accepté là, nichée dans mon dos, par un simple hochement de tête qui était venu me chatouiller doucement et délicieusement. Sachant donc que c’était pour la bonne cause, d’autant plus que je ne faisais apparemment pas attendre Amy, qui avait trouvé de quoi faire au passage, je fis ce que je pensais faire dès que je m’étais levé, soit m’approcher du transat dans lequel Charlotte dormait toujours. La regardant, je confirmai ce que sa maman avait dit plus tôt, qu’elle n’allait pas se réveiller de si tôt, au vu de comment elle dormait bien. Espérant que le mouvement n’allait pas la réveiller, je ne la sortis pas du transat, prenant celui-ci entre mes mains, le soulevant en ne faisant pas trop de gestes brusques pour l’emmener jusqu’au salon. J’y parvins presque parfaitement, à l’exception du fait que Charlotte laissa tomber sa tétine au passage, commençant à râler dans son sommeil. Un peu en panique, je me précipitai pour la reprendre, la nettoyer de nouveau, et la lui mettre en bouche, ce qui eut sitôt pour effet de la calmer. Soulagé, je me tournai vers ma fiancée qui venait d’arriver au salon, lui chuchotant:  « Je n’ai pas pensé à prendre l’attache pour la tétine… » C’était une affirmation comme ça, puisque je n’avais pas l’intention d’aller la chercher, surtout que là, Charlotte ne devrait pas bouger de nouveau. J’allai donc retrouver la femme de ma vie dans le canapé, de sorte à ce qu’elle me fasse dos, afin que je puisse lui offrir ce massage que je lui avais promis. L’ayant déjà taquinée aux épaules précédemment, et ne voulant pas l’embêter à retirer son haut alors qu’elle venait s’ouvrir la porte pour faire de l’air - je savais qu’elle n’aimait pas avoir froid, notre fille était pareille de ce côté apparemment - je décidai de commencer par masser doucement le bas de son dos, remontant en glissant mes mains sous le chemisier de son pyjama au fur et à mesure, m’octroyant la permission de venir déposer des petits baisers dans son cou, sur sa nuque, de temps en temps. Je le fis surtout au début, puisqu’au fur et à mesure que je progressais, je remarquais quelque chose, soit à quel point elle était tendue. Après, il y avait de quoi, les derniers jours n’ayant pas été de tout repos, mais il n’en demeura pas moins que je me dis que ce n’était pas de trop de lui demander:  « Ça va, ma chérie, tu es bien ? » Volontairement, j’avais adopté un ton candide, lui donnant l’occasion de me répondre par la positive si elle le souhaitait, sans rien demander de plus, mon but n’étant pas tant d’insister. Et puis, qui sait, peut-être ça pourrait être, au final, une question pour savoir si le massage que je commençais tout juste à lui donner lui convenait, et ce n’était pas plus mal.

────────────☆ ♥ ☆ ♥ ☆────────────

Every day I love you more and more. Listen to my heart can you hear it sing? Telling me to give you everything season may change, winter to spring - But I love you until the end of time
Revenir en haut Aller en bas
http://i-love-miami.forumactif.com/t5994-luke-x-you-can-t-break-

avatar
Amy S. Drake
MODO ★ TACTILE
MODO ★ TACTILE
★ messages : 1356
Message Re: Lukamy feat. Bébé Cha ▬ You know you'll always be my little girl ♥    ♦ Mar 24 Juil - 0:37    

Luke, Charlotte & Amy

you know you'll always be my little girl

Je m'étais donc installée toute bien sur le canapé. Non pas parce de sorte à me sentir a cent pourcent à l'aise, mais simplement car je n'allais plus lever mes fesses du canapé. En tout cas, excepté urgence, qui en règle gérérale pour maintenant, était petite, frêle, avec deux bras, deux jambes, et qui dormait avec une tétine juste pour le moment. Autrement, je n'avais plus envie de me lever de là. Je regardais donc Luke poser non loin Charlotte, qui avait fait tomber sa tétine pour grimacer déjà de ne plus suçonner quelque chose en substitut. Mais mon homme n'était pas deux de tension, il a été vif, assez pour ne pas que notre petite fille ne soit réellement gênée de cette petite absence, a peine remarqué.
De ce fait, j'avais souris lorqu'il déclara qu'il avait oublier l'attache, pour éviter qu'elle ne se retrouve pas terre. Mais je supposais aisément qu'elle avait du la lacher en ne se sentant plus flotté, portée par son papa qui faisait malgré tout attention a ce qu'elle soit confortable là. Je pense qu'en soit, Luke ferait en sorte qu'elle soit bien en tout temps et lieu, à la maison, puisque c'était chez elle aussi maintenant, et qu'elle devait s'y sentir en sécurité, et à l'aise. Je ne me faisais pas de soucis pour elle, je pense que notre maison ne fait pas froid dans le dos, ni rien. Et là, même la température était on ne peut plus correcte, en même temps à Miami, en juin... Je me permettais d'aerer un peu, laissant un peu d'air rentrer, ce n'était pas désagréable.
Après ça, mon fiancé vint dans mon dos afin d'attaquer son massage qu'il m'avait proposer. Je n'aurais pas refuser de base, mais il est vrai que meme si le lit de l'hopital était confortable à souhait -ou pas-, je n'avais plus tant l'habitude de dormir bien droite, et mon dos a bien souffert de se redressement obligé -bah oui, normalement je suis a demi sur un beau mâle donc...-. Je fermais les yeux tout doucement, laissant ses mains se balader, caresser la zone, avant de frotter ma peau doucement. J'émis un soupir, avant de baisser la tete pour tendre ma nuque, mes cheveux tombant sur le côté aussi, la laissant pile à découvert afin qu'il en profite pour y déposer des baisers, que je ne refusais absolument pas. Mais il vint à me poser une question. J'imaginais qu'elle n'était pas innocente, qu'il avait certainement remarquer quelque chose. Ou simplement j'avais l'imagination trop fertile et il me demandait simplement si j'étais bien par rapport a son massage. Je ne savais pas trop comment je pouvais réellement répondre. Si bien que je mis du temps à essayer de formuler quelque chose. Qui en soit, n'était pas en ordre dans ma tête... Autant que ce que j'ai sortis. Enfin... Arriver à sortir. « Je pense que ca a un peu mieux avec ton massage. Moins envie de sortie. Je suppose... Je pense. » Certes, ce n'était pas trop compréhensif. Et je ne disais rien de très alarmant en soit. Juste... Besoin d'air. Je pense que ce n'est pas quelque chose de mal... « C'est mal de vouloir respirer un peu ? » J'espérais qu'il ne prenne pas la mouche, qu'il le prenne pour lui alors que ce n'était pas le cas. C'était surtout envers Charlotte -bon c'était pas gentil pour elle mais...- parce que bon, oui, on l'attendait, c'est vrai. Mais j'ai des pensées envers Mahlia, j'ai des grosses fatigues, et les soirs à l'hopital, où elle pleurait, où je mourrais de fatigue, c'était peut etre trop aussi... C'était beaucoup trop. Et j'ai remarqué que j'appréciais le fait que toute la famille s'occupe d'elle et que je puisse etre loin, ne pas devoir la prendre et autre... Et ca me faisait dire que j'étais une affreuse mère...

────────────☆ ♥ ☆ ♥ ☆────────────

'Cause you brought out the best of me, A part of me I'd never seen, You took my soul wiped it clean, Our love was made for movie screens
Revenir en haut Aller en bas
http://i-love-miami.forumactif.com/t6059-amy-sherman

avatar
Luke Drake

★ messages : 1171
Message Re: Lukamy feat. Bébé Cha ▬ You know you'll always be my little girl ♥    ♦ Mar 24 Juil - 0:40    

Amy & Charlotte & Luke
You know you'll always be my little girl
I remember I thought you looked like an angel
Wrapped in pink, so soft and warm
You've had me wrapped around your finger
Since the day you were born

Ma question était vague, je le savais, et par conséquent, je ne m’attendais pas à quelconque réponse précise. Mais je pensais que qu’importe ce que ma fiancée allait me dire, je serais capable de la comprendre, de lui répondre, et pourtant, je me retrouvai confus quand elle vint à me répondre dans un premier temps. Je savais qu’elle ne pouvait me voir, mais je me retrouvai à froncer les sourcils, incapable de dire quoi que ce soit. De sortir ? De l’hôpital, de la maison ? Je me doutais bien que quelque chose l’embêtait, je l’avais vu à l’hôpital, je le sentais là, sous mes mains, dans son regard, que tout n’était pas parfait, mais je n’avais pas su déterminer quoi. J’avais pensé à la fatigue, à comment ces derniers jours avaient pu être survoltés d’une certaine façon, à la façon que notre vie était en train de changer, mais finalement, peut-être j’étais à côté de la plaque, et complètement. Le fait me fut confirmé par les propos qu’elle tint par la suite, comme quoi elle voulait respirer, se demandant si c’était trop demandé. Et rapidement, je pris un air triste, faisant le lien entre les deux, me sentant soudainement coupable. Coupable parce que mes initiatives étaient dirigées vers le fait que je pensais qu’elle voudrait prendre une journée tranquille à la maison, alors que finalement, peut-être c’était le contraire. Je voulais la surprendre, et finalement, je craignais que je ne m’y étais pas pris de la bonne façon. Ralentissant mes mouvements dans son dos, je baissai la tête, et je dis:  « Non, ce n’est pas mal… » Ne parvenant pas vraiment à formuler mes mots correctement, je pris une pause, pendant laquelle j’inspirai, puis je soupirai en fermant les yeux. Ensuite, je repris, pour dire:  « Je suis désolé je… Je pensais surtout que tu voudrais te reposer après tout ça… » C’était maintenant confirmé, je pensais vraiment que j’avais mal interprété le tout, et que je m’y étais pris complètement de travers pour cette journée, gâchant l’anniversaire de ma fiancée par la même occasion, même s’il me courait dans la tête que si c’était le cas, pourquoi aurait-elle insisté pour rester avec moi ? Pourquoi aurait-elle demandé à sa mère de ne pas venir ? Pour épargner mes sentiments ? Amy serait bien capable de vouloir ne pas me faire de mal, mais me semblait-il que ses sentiments me paraissaient sincères… Cherchant quoi dire, quoi faire de plus, je me trouvai à regarder Charlotte, qui dormait encore et toujours. Réfléchissant, me remémorant ces derniers jours, j’eus un pincement au coeur, mais je rassemblai mon courage pour dire:  « Est-ce que… Ç’a à voir avec Charlotte…? » Comme si limite, je me sentais mal de prononcer de tels mots, dans le cas où je sois à côté de la plaque, je pinçai les lèvres, n’osant plus dire quoi que ce soit. Mais entre les moments où tout le monde étant venu la voir la prenait dans leurs bras, cette façon qu’elle redoutait notre retour à la maison, et cette conversation que nous avions eue, le premier soir suivant la naissance de notre fille, j’essayais de mettre les pièces en place dans ma tête, pour en arriver à cette supposition que je n’aimais pas, mais que j’aurais certainement moins aimé si j’étais allé au bout de mon idée, venant à soulever cette pensée que nous avions tous les deux eu pour notre défunte fille ces derniers temps, pensée qui s’était concrètement manifestée lorsque nous avions conjointement pris la décision d’ajouter un prénom à notre fille, nous rappelant sa soeur. C’était inévitable, après tout. Comment ne pas y penser ? Ce n’était pas comme si je pouvais lui en vouloir, puisque ce serait me le reprocher à moi-même aussi. En fait, je ne pouvais pas lui en vouloir pour quoi que ce soit, qu’importe ce qui en était. De toute façon, me connaissant, j’en serais tout simplement incapable.

────────────☆ ♥ ☆ ♥ ☆────────────

Every day I love you more and more. Listen to my heart can you hear it sing? Telling me to give you everything season may change, winter to spring - But I love you until the end of time
Revenir en haut Aller en bas
http://i-love-miami.forumactif.com/t5994-luke-x-you-can-t-break-

avatar
Amy S. Drake
MODO ★ TACTILE
MODO ★ TACTILE
★ messages : 1356
Message Re: Lukamy feat. Bébé Cha ▬ You know you'll always be my little girl ♥    ♦ Sam 28 Juil - 12:08    

Luke, Charlotte & Amy

you know you'll always be my little girl

Je me sentais terriblement coupable. Coupable car Luke se sentait comme cela après ce que j'avais dit. Après avoir mentionner vouloir la paix. Alors qu'en soit, mon fiancé ne me dérangeait pas le moins du monde. Voir son visage m'enchantait toujours autant, tant quand je suis heureuse qu'a l'heure actuelle, alors que je suis perdue dans une espèce de combat mental entre deux pensées contraires. C'était même mieux qu'il soit là. Je ne lui en demandais pas trop vis à vis de mon soucis. Mais juste sa présence m'aidait en quelques sorte, alors qu'avant, lorsqu'il y a eu cette grosse perte pour nous deux, cela m'insupportait. Parfois, cette colère remonte pour je ne sais quelle raison. Enfin, je ressentais cette rage d'autrefois, sans vraiment la comprendre. Ce n'était plus d'actualité, et elle ne me faisait ni chaud ni froid mais c'était assez perturbant comme sensation.  Enfin bref. Je secouais la tête alors qu'il s'excusait pour me dire qu'il pensait que je voulais me reposer. Car c'était le cas ! « Lukaël. Je veux me reposer. Ca n'a rien a voir avec ça. Cette journée est juste parfaite. Je l'apprécie beaucoup. C'était juste une pensée qui remontait pendant que tu me massais, puisque je suis tendue, tout ça... » Pas besoin de nier, mes muscles se crispaient tout seul et j'avais mal au dos comme jamais, sans compter la fatigue, du sommeil avec un oeil toujours ouverts, aux aguets. Par contre, lorsqu'il me posa la suite, cette question qui en soit, n'aurait pas lieu d'être... Je me sentais davantage coupable. Car la réponse à donner tout de suite serait un "non" catégorique, que ma petite fille était tout mon bonheur. Mais je ne me sens pas d'etre malhonnête. Elle est mon bonheur, certes, mais je sens quelques choses autres, qui m'empêche d'en profiter. « C'est juste... J'ai pas énormément fermé l'oeil depuis qu'elle est là. Alors avec la fatigue accumulé, je veux éviter de la tenir et j'ai peur de l'entendre pleurer car je n'arrive pas à déduire ce qu'elle veut. Mo raisonnement en pâti. » Quoi ? C'était pas un mensonge. Ce n'était pas non plus la toute grande vérité. Je ne voulais pas me réjouir trop non plus, car j'avais toujours une pensée pour Mahlia, à l'hôpital, quand il n'y avait plus trop de passage, je m'étais surprise à pleurer. Enfin.. Ce n'est pas le sujet. « C'est surement pour ça que je veux juste de l'air frais, sans pleurs. Juste pour me remettre les idées en place. Tu vois, rien à voir avec cette journée que tu m'as préparé trésor. » Je me retourner, cessant le massage, même si en réalité, j'aurais bien voulu un long massage pour me détendre, en fermant les yeux. Peut etre sur le lit si j'arrivais à m'endormir... Bref. J'haussa les épaules devant lui l'air de dire "No big deal see ? " avant de le regarder, avec plus insistance, notamment son épaule, en me demandant si j'avais le droit d'y aller apres avoir dit a demi mot que Charlotte m'effrayait dans un sens. « Je peux me blottir tout contre toi ? » J'avais besoin d'un câlin. Ou d'un Lug -No comment sur mon Luke Hug name ! Je le garde pour moi de toute façon-. A l'aube de mes trente-et-uns ans, je vivais une torture mentale que seul mon fiancé pouvait m'aider à atténuer.

────────────☆ ♥ ☆ ♥ ☆────────────

'Cause you brought out the best of me, A part of me I'd never seen, You took my soul wiped it clean, Our love was made for movie screens
Revenir en haut Aller en bas
http://i-love-miami.forumactif.com/t6059-amy-sherman

avatar
Luke Drake

★ messages : 1171
Message Re: Lukamy feat. Bébé Cha ▬ You know you'll always be my little girl ♥    ♦ Sam 28 Juil - 15:53    

Amy & Charlotte & Luke
You know you'll always be my little girl
I remember I thought you looked like an angel
Wrapped in pink, so soft and warm
You've had me wrapped around your finger
Since the day you were born

J’avais beau être rassuré du fait que ce n’était pas mes plans qui étaient venus troubler ma fiancée, et je fus même content de l’entendre me dire que tout lui convenait à merveille, mais ce ne fut pas suffisant pour que je sois complètement soulagé et que je fasse comme s’il n’y avait rien. Pourquoi ? Parce que je sentais qu’il y avait quelque chose, et ce qu’Amy vint dire à la suite ne fit que le confirmer. Et à ses mots, l’inconfort revint à la charge, mais d’une façon différente. En effet, j’étais inconfortable parce que je n’osais pas tant lui demander ce qui n’allait pas, quelle était cette fameuse pensée. Et pourtant, ça me rongeait, de ne pas savoir ce qui la troublait. Le mélange résulta en une question que j’aurais peut-être préféré ne pas poser, mais qui franchit la barrière de mes lèvres malgré tout. Et je me détestais limite de l’avoir posée, même si je tentai de me conforter dans l’idée qu’Amy ne paraissait pas m’en vouloir, m’y répondant, de propos un peu mélangés, mis sur le compte de la fatigue. Je pouvais le croire, même que je supposais que c’était tout à fait normal, puisque dormir à l’hôpital, dans la folie de la naissance d’un enfant, ça ne devait avoir rien de reposant. Et certes, je ne pouvais pas m’attendre à ce qu’Amy soit folle de joie, alors qu’elle devait être épuisée, et, comme moi - tel que je l’avais prouvé plus tôt en prenant la petite contre moi - nerveuse sur certains points. Cette nervosité, elle l’avait laissée transparaître dans les premiers jours, que ce soit quand j’étais là, ou même parfois, au téléphone. Des petits détails avaient glissé, qui, parfois, semblaient anodins, mais rassemblés avec le discours qu’elle était en train de me tenir, donnaient quelque chose de plus inquiétant. Et bien sûr, ça ne me faisait pas sentir bien, parce que je me sentais impuissant, ne sachant que faire, ne sachant comment l’aider. Et désespérément, sans rien dire, je cherchais un signe, quelque chose dans ses gestes, dans son regard, maintenant qu’elle s’était retournée, qui saurait me montrer quoi faire. Lamentablement, j’échouai. J’échouai parce que je fus si lent à la détente que ce fut Amy qui fut obligée de me dire quoi faire, me posant une question que, pourtant, elle ne devrait jamais me poser. Et moi, un peu désespéré, je ne lui précisai pas ce fait, me contentant de lui dire, dans un demi-soupir:  « Évidemment… » Mais suite à ça, je me magnai un peu plus, n’attendant pas qu’elle fasse quelconque mouvement en ma direction pour m’asseoir convenablement dans le canapé, puis l’attirer contre moi, sur moi, pour l’emprisonner dans mes bras et la serrer, plus fort que lorsque je me contentais de la garder tout près, parce que si elle me l’avait demandé, c’était qu’elle en avait besoin, autrement, jamais elle ne me posait la question, sauf pour être mignonne, et encore là, c’était purement rhétorique, parce qu’elle savait au fond que jamais je ne saurais lui dire non. Je relâchai un peu mon emprise au bout de quelques secondes, ne me décalant toutefois d’aucune façon, voulant simplement me donner un brin d’espace pour pouvoir tourner la tête, et l’embrasser doucement sur le front, gardant toujours le silence, cherchant surtout mes mots, ces mots qui pourraient, je l’espérais, la réconforter. Et le mieux que je trouvai dans le court laps de temps que je m’octroyai, ce fut:  « Tu es à la maison maintenant. Et comme tu l’as dit, il n’y a plus de bips incessants, plus de visites imprévues, et surtout, tu n’es plus toute seule… » Je savais bien que j’avais passé tout le temps qui m’était possible de passer à l’hôpital avec elle, avec Charlotte, mais malgré tout, je m’étais senti bien impuissant ces derniers jours. Mais conscient qu’il n’y avait pas que ça, jugeant que ce n’était pas utile en cet instant précis de lui rappeler que si elle voulait se reposer, dormir, je pouvais prendre le relais avec Charlotte - sauf quand venait le temps de manger, pour le moment en tout cas - alors qu’il y avait encore ce que je pensais être un éléphant dans la pièce. Mais n’ayant pas la force de l’adresser directement, ignorant si Amy voulait le faire, je me contentai de dire, après avoir resserré un peu plus mon emprise sur elle:  « Je le sais, ma chérie… Je le sens aussi… » Évidemment que je le sentais, ce pincement au coeur, à l’idée que ça n’aurait pas dû être la première fois que nous nous retrouvions dans une telle situation, mais bien la seconde. Et maintes fois ces derniers jours, j’y avais pensé, essayant tant bien que mal d’arriver à un conclusion plus rassurante, peut-être un peu moins rationnelle, mais qui, pour le moment, me faisait aller mieux, et, je l’espérais, saurait me donner un peu plus de force pour pouvoir être le soutien dont ma fiancée avait besoin, soutien que je voulais être, même si je parlais parfois à demi-mot. En mon sens, ça ne devrait en rien changer le fait que j’étais prêt à l’écouter, en tout temps, et la réconforter comme je le pouvais, en espérant juste que ce soit suffisant, et qu’au final, ça n’aie pas l’effet contraire, soit qu’elle veuille me repousser.

────────────☆ ♥ ☆ ♥ ☆────────────

Every day I love you more and more. Listen to my heart can you hear it sing? Telling me to give you everything season may change, winter to spring - But I love you until the end of time
Revenir en haut Aller en bas
http://i-love-miami.forumactif.com/t5994-luke-x-you-can-t-break-

avatar
Amy S. Drake
MODO ★ TACTILE
MODO ★ TACTILE
★ messages : 1356
Message Re: Lukamy feat. Bébé Cha ▬ You know you'll always be my little girl ♥    ♦ Mer 1 Aoû - 14:30    

Luke, Charlotte & Amy

you know you'll always be my little girl

Depuis que Charlotte était arrivée -et même juste avant-, je n'arrivais pas à être autre chose que nerveuse ou fatiguée. Et les deux ensemble ne faisaient pas un très bon ménage il va s'en dire. Alors dans cette suite logique des choses, je ne retrouvais plus la normalité des faits. Cette normalité qui aurait voulu que je viennes tout contre Luke sans lui demander, juste prendre mes aises comme je l'avais toujours fait avec lui depuis tout ce temps que nous nous connaissions. Mais comme je le disais, je ne retrouvais pas cette normalité. Ce n'était pas triste ou autre. C'était plutot désarmant, et un simple fait que je racontais. Je ne ressentais pas grand chose ma foi, alors il serai difficile d'expliquer tout ça en parlant de gros ressenti. Alors je fonça dans les bras de mon fiancé quand ce dernier me donna la permission de pouvoir me nicher tout contre lui. Je m'y blottis comme j'adorais le faire, cachant mon visage dans son cou tandis qu'il me serrait tout fort contre lui. Et là, j'avais bien chaud, je n'arrivais quasi plus à respirer, mais là, je me sentais bien. Je restais là à m'étouffer, car j'y étais à l'aise, sentant tout mon corps ralentir un peu, ce qui ne lui faisait pas de mal. Surement que cela réchauffait encore plus le cou de mon homme -qui n'avait pas vraiment besoin de chauffer au mois de Juin tout compte fait-. Je retirais ma tête de son cou par après, afin de prendre une grande bouffée d'air et de pouvoir me poser là, tout tranquillement en fermant les yeux, suivant simplement le soulèvement du torse de mon homme lorsqu'il respirait. Apaisant, c'était bien le mot. Il essayait de me rassurait par diverse moyen. Les bips incessants ? C'est vrai qu'ils n'allaient pas me manquer Les visites ? Je ne savais pas, cela m'avait fatigué je devais bien l'avouer, mais elles étaient devenues sources de soulagement lorsque la dite personne prenait Charlotte avec elle. Au début, ca m'a juste fait mal de voir notre fille passait de main en main... Et en fait, ca me blesse encore un peu, mais je m'y étais habitué je présume. Plus etre seule ? Ca par contre, je ne niais nullement que cela faisait du bien. Car je me confrontais beaucoup trop à mes souvenirs. J'acquiesçai un peu pour lui signifier qu'il avait quelque peu raison, avant de resserrer mon emprise autour de lui, me taisant d'abord à sa phrase, ne voulant pas y penser plus que je ne le fais déjà. « Chéri... ? » Fis-je comme une petite fille qui a peur de demander quelque chose. « On peut rester comme ça...? Genre un long moment ... ? Jusqu'a ce qu'on soit obligé pour X cause de se lever... ? » Car je me sentais bien, pas aussi bien que d'habitude, mais déjà mieux que ces trois derniers jours quand j'arrivais a etre seule, le soir ou autre. « Ca me fait juste du bien de te retrouver. Et juste entendre ta respiration m'apaise... » J'allais dire que cela me faisait somnoler, mais cela aurait un côté vexant, et en aucun cas je voulais tenter de le vexer ou quoique ce soit du genre en vérité.

────────────☆ ♥ ☆ ♥ ☆────────────

'Cause you brought out the best of me, A part of me I'd never seen, You took my soul wiped it clean, Our love was made for movie screens
Revenir en haut Aller en bas
http://i-love-miami.forumactif.com/t6059-amy-sherman

avatar
Luke Drake

★ messages : 1171
Message Re: Lukamy feat. Bébé Cha ▬ You know you'll always be my little girl ♥    ♦ Mer 1 Aoû - 15:34    

Amy & Charlotte & Luke
You know you'll always be my little girl
I remember I thought you looked like an angel
Wrapped in pink, so soft and warm
You've had me wrapped around your finger
Since the day you were born

Quand j’entendis ma fiancée m’appeler, pour me demander si elle pouvait rester contre moi, plusieurs choses vinrent se mélanger dans ma tête. Premièrement, je compris que parler du manque que le fait de penser à Mahlia pouvait causer n’était pas une option dans le cas présent. Je ne pouvais pas le lui reprocher, ne sachant même pas si moi-même, je serais parvenu à tenir la conversation bien longtemps. Ensuite, bien sûr, je ressentis un petit pincement au coeur, à voir à quel point elle avait besoin de réconfort dans un temps qui semblait particulièrement difficile pour elle. Mais ce sentiment un peu triste fut rapidement comblé par le fait que sa tristesse ne l’encourageait pas à me repousser, bien au contraire. Enfin, je ne voulus pas le prendre complètement pour acquis dans un premier temps, ces insécurités venant toujours m’envahir quelque peu dans des moments plus difficiles, mais quand elle vint à me confirmer que ma présence venait l’apaiser, je me sentis beaucoup mieux, soulagé. Et sachant très bien que même si elle ne m’avait pas tenu ces mots, je n’aurais pas su lui refuser, je n’attendis pas davantage pour lui fournir une réponse, non pas avec des mots, mais bien en la serrant un peu plus contre moi l’espace d’un instant, lui signifiant ainsi que j’allais la garder dans mes bras aussi longtemps qu’elle le souhaitait. Et de ce côté, je n’en fis pas davantage, reprenant la parole que pour m’attarder sur son dernier propos, celui qui m’avait été si rassurant, disant par rapport à celui-ci:  « Ça me fait du bien de te retrouver aussi. » Je savais bien que j’avais tenu un tel propos précédemment, que ce n’était pas la première fois depuis son retour à la maison, voire même avant, que je lui signifiais qu’il me soulageait de la retrouver au quotidien, même si ce dit quotidien changeait ou pas. Et peut-être qu’au fond, même si jamais je ne me serais permis de l’admettre à qui que ce soit, puisque je voulais me montrer fort, puisque je ne voulais pas flancher de quelconque façon, j’avais aussi peur de ces changements, dans le sens où je craignais perdre un peu de cette complicité avec ma fiancée. Maintenant, j’avais cette preuve que celle-ci n’était pas partie, et que ce qui s’était passé précédemment, était, justement, dans le passé. Je ne saurais mettre ma main au feu et dire que tout était réglé, mais j’avais envie d’être optimiste et penser que lorsque je disais que nous allions y parvenir à deux, c’était ce qui arriverait, et ce ne serait pas qu’une utopie quelconque destinée à me réconforter d’une façon ou d’une autre. Déterminé à ce que ce ne le soit pas d’ailleurs, je n’avais aucune intention de laisser ma fiancée s’échapper de mon étreinte, mais je bougeai quand même un peu, seulement pour tendre le bras, et attraper, sur le dossier du canapé, sa couverture qu’elle aimait tant. Doucement, je vins la poser sur elle, sans la rendre trop imposante non plus, puis j’entourai ma femme de mes bras une nouvelle fois. D’une main, je fis des petits mouvements sur son dos, pour la frictionner délicatement, tandis que de la seconde, je pris la sienne, entrelaçai nos doigts. Je relevai nos mains jointes juste le temps de déposer un petit baiser sur la sienne, les laissant redescendre doucement, me décidant après cela de prendre la parole, pour chuchoter:  « Prends le temps que tu veux pour te reposer, mon ange… Je ne vais nulle part, je suis avec toi et je t’aime plus que tout au monde… » Et non, ce n’était pas l’arrivée d’un enfant qui allait changer ça. Évidemment que j’aimais notre fille, je l’aimais d’un amour si fort que je ne parvenais même pas à m’expliquer encore tant il était envahissant, me poussant, comme à cet instant précis, à jeter un oeil dans sa direction une nouvelle fois, juste pour voir qu’elle était bien, la remerciant silencieusement d’un petit sourire de laisser un bref répit à sa maman pour le moment, espérant que cela allait durer encore un peu, le temps qu’Amy trouve un peu de repos, un peu plus de sérénité, même si je me doutais bien que malgré des caresses et des mots, ce n’était pas encore gagné. Mais j’allais l’aider à y travailler, nous allions y travailler, voilà ce que j’avais envie de me dire, envie d’espérer.

────────────☆ ♥ ☆ ♥ ☆────────────

Every day I love you more and more. Listen to my heart can you hear it sing? Telling me to give you everything season may change, winter to spring - But I love you until the end of time
Revenir en haut Aller en bas
http://i-love-miami.forumactif.com/t5994-luke-x-you-can-t-break-

avatar
Amy S. Drake
MODO ★ TACTILE
MODO ★ TACTILE
★ messages : 1356
Message Re: Lukamy feat. Bébé Cha ▬ You know you'll always be my little girl ♥    ♦ Mar 7 Aoû - 11:03    

Luke, Charlotte & Amy

you know you'll always be my little girl

Je n'étais plus la Amy d'avant. Celle qui voulait gérer ses propres sentiments toute seule, quitte à s'en faire du mal et de se reculer des autres. Reculer de Luke en soit. Parce que cela avait été une terrible erreur en vérité. Et je ne la referai certainement plus. Mais cette chose que je ressentais en ce moment, ces derniers jours... Il est vrai que je voulais me battre contre, sans etre en détresse. Comment faire quand voir votre propre bébé vous mets dans un état aussi... étrange ? Je l'évitais. Et... Ca vous suit pas un bébé... Mais ça a besoin de vous. Donc je restais à une distance de sécurité pour mon bien etre le plus souvent possible. De ce fait, je ne cherchais pas tant à parler. Surtout de ça avec Luke. Surtout dans un moment où j'éprouvais un certain confort, dans les bras de ma tendre moitié. L'endroit le plus sécurisant au monde, l'endroit où je voudrais etre toute ma vie. Et très franchement, j'étais tellement fatigué que je serais bien capable de faire une sieste sur lui. En essayant de débarrasser un peu tout ce qui me tracassait de mes épaules pour un moment, avant de réellement ralentir ma respiration. J'avais envie d'espérer reussir à puiser du courage dans ses dires. Parce que surement que j'en avais bien plus besoin que je ne le pensais dans un premier temps. Mais tout ce que je réussis à dire c'est : « Donc ce soir on se fait un rituel avec de la glace ? J'aimerai que ca devienne habituel ce jour là... » Avec une toute petite voix gênée, qui ne voulait pas parler trop fort, de peur de réveiller la petite crainte qui dormait si bien. C'est bizarre d'etre toujours aussi émotive que lorsque j'étais enceinte, en plus d'etre beaucoup trop sentimentale. Mais ce jour là... Ce même jour mais l'an dernier m'avait marquer. En trop de chose. La glace, la conversation dans ce parc, ce baiser, puis la phase à l'appartement pour que du lendemain, nous allions toujours trop vite et revenions ensemble ensemble. C'est comme si c'était hier. Je me mis à bailler tout en reposant ma tête tout contre lui -bah oui, j'aime bien le regarder quand je parle-. Et finalement, je me mis à simplement apprécier le moment présent. Sentir ma tete se soulever légerement au gré de sa respiration. Si bien que j'en fermais les yeux, pour sentir un peu mon corps s'alourdir et somnoler longuement.

────────────☆ ♥ ☆ ♥ ☆────────────

'Cause you brought out the best of me, A part of me I'd never seen, You took my soul wiped it clean, Our love was made for movie screens
Revenir en haut Aller en bas
http://i-love-miami.forumactif.com/t6059-amy-sherman

avatar
Luke Drake

★ messages : 1171
Message Re: Lukamy feat. Bébé Cha ▬ You know you'll always be my little girl ♥    ♦ Mer 8 Aoû - 2:28    

Amy & Charlotte & Luke
You know you'll always be my little girl
I remember I thought you looked like an angel
Wrapped in pink, so soft and warm
You've had me wrapped around your finger
Since the day you were born

Ne voyant ce que je pourrais dire d’autre, n’ayant pas envie de répondre quoi que ce soit d’autre, ce fut avec un petit:  « Avec plaisir. » que je fis savoir à ma fiancée que je ne saurais rien faire d’autre que de manger cette glace avec celle ce soir, puis l’année suivante, et toutes les autres années à venir. Après tout, comment pourrais-je oublier ce fameux jour ? Ce jour où tout avait commencé à s’accumuler, rapidement, mais pour le mieux, toujours pour le mieux. Bien sûr, au vu de l’état d’esprit de la femme de ma vie, je ne vis pas bon de le lui rappeler ici et maintenant. Peut-être plus tard, si Charlotte venait à dormir plus longuement une fois le soir venu. Là, je me contentai de ces simples mots, lui donnant l’occasion de reprendre la parole si elle le voulait, ce qu’elle ne fit pas. Sa respiration sembla même se ralentir, elle parut plus lourde sur ma personne, et ça ne voulait ire qu’une chose; qu’elle était en train de s’endormir. L’ayant invitée à le faire, ne sachant lui reprocher, je ne dis rien, la berçant contre moi, cédant à la tentation de fermer les yeux aussi. Mais de mon côté, ça ne dura pas. À un moment, j’ouvris les yeux, à temps pour constater que Charlotte, toujours posée dans son transat, était réveillée aussi, un air tout perdu dans le regard, une tétine par terre, une grimace au visage, prête à se manifester. Rapidement, je me détachai de l’étreinte d’Amy, juste à temps pour qu’elle ne se mette pas à pleurer trop fort, commençant tout juste à geindre quand je m’approchai, et que je la pris dans mes bras en lui disant doucement:  « Tu vas réclamer ton dû à maman, n’est-ce pas ma puce ? » Évidemment, le plus logique aurait été que je réveille Amy et que je la prévienne que Charlotte voudrait sûrement manger, surtout qu’un temps s’était écoulé depuis son dernier boire, mais comme plus tôt, je tentai de retarder le moment en m’asseyant dans le canapé, puis en gardant ma fille dans mes bras, lui murmurant:  « Maman est fatiguée, ma princesse… Tu veux bien attendre un petit peu avant de la réveiller ? » Je me douterais bien que ça changerait peu de choses, ou plutôt, je m’attendais à ce que ça change peu de choses, jusqu’à ce que Charlotte vienne non seulement se cacher dans mon cou, mais y pose ses petites lèvres, commençant à suçoter ma peau comme elle le faisait avec sa tétine plus tôt, l’air confuse, mais sans s’agiter. Un peu surpris, je fus toutefois obligé au final de me retenir de ne pas rigoler, gardant un sourire un peu idiot au visage, tandis que je gardais ma fille ainsi, contre moi, et que de ma main libre, je caressais doucement le dos de ma femme, que j’avais calé contre ma personne une nouvelle fois. Pas aussi près et fermement que plus tôt, mais je n’aurais pas su la laisser seule bien longtemps, ce n’était juste pas possible.

────────────☆ ♥ ☆ ♥ ☆────────────

Every day I love you more and more. Listen to my heart can you hear it sing? Telling me to give you everything season may change, winter to spring - But I love you until the end of time
Revenir en haut Aller en bas
http://i-love-miami.forumactif.com/t5994-luke-x-you-can-t-break-

avatar
Amy S. Drake
MODO ★ TACTILE
MODO ★ TACTILE
★ messages : 1356
Message Re: Lukamy feat. Bébé Cha ▬ You know you'll always be my little girl ♥    ♦ Lun 13 Aoû - 22:07    

Luke, Charlotte & Amy

you know you'll always be my little girl

Je m'étais bien fatigué. Enfin... Je l'étais de base. Ces derniers jours avait été fatiguant. Tant physiquement que moralement. Et le pire, c'est en essayant de cacher ces faits. Ces faits que tout n'allait pas comme prévu, ou que tout n'était pas normal comme cela aurait du etre le cas. Non l'arrivée de Charlotte s'était bien déroulée, mais, c'est peut être ca qui m'avait mit mal. Je ne comprenais pas que Charlotte était venue ainsi. D'accord, cela avait été long, mais... Elle était là, en bonne santé, pleine de vigueur et avec une grande voix pour se faire entendre. Et... Bizarrement je m'en sentais mal. Mal par rapport à Mahlia, a me dire que cela aurait pu etre pareil pour elle aussi, si jamais j'avais agis de la même manière à ce moment donné. Je savais que je ne pourrais pas changer ça, je savais que maintenant, il était certain que je ne referai pas l'erreur. Mais ca me coutait beaucoup. Ca m'avait couté notre premier bébé, et ce sentiment de mal-être par rapport a notre petite deuxieme.
J'arrêtais de penser. Je me focalisais simplement sur la respiration de mon homme, pour finalement me caler tout contre lui, puis m'endormir sans même m'en apercevoir. Ce ne fut pas un sommeil avec des rêves ou quoique ce soit. Mais c'était reposant. Mon corps en avait besoin. Si bien que je ne sentis même pas l'absence de Luke un moment et son retour. Non, je me reposais comme je n'avais pu le faire durant ces dernières semaines -bah oui, elle grouillait sans pouvoir énormément bouger et du coup, je ne pouvais pas bien dormir. Les dernieres semaines sont les plus dures-.
Mais au bout d'un moment, mes yeux se rouvrirent pour tomber sur une scène des plus mignonnes. Luke et Charlotte tout collé, alors que je sentais la main de Luke dans mon dos. S'il se plaignait d'avoir sa famille toute caline, alors je ne comprendrais plus rien ! Je veux dire, on ne pouvait pas etre plus proche. Je restais silencieuse pour apprecier encore un peu le spectacle puis au final, je vins a bailler, faisant semblant de me réveiller à peine.
« Hmmm... J'ai dormi longtemps... ? » Demandais-je plus sérieusement en me frottant l'oeil, pour m'extirper de cette brume dans laquelle je flottais encore.

────────────☆ ♥ ☆ ♥ ☆────────────

'Cause you brought out the best of me, A part of me I'd never seen, You took my soul wiped it clean, Our love was made for movie screens
Revenir en haut Aller en bas
http://i-love-miami.forumactif.com/t6059-amy-sherman

avatar
Luke Drake

★ messages : 1171
Message Re: Lukamy feat. Bébé Cha ▬ You know you'll always be my little girl ♥    ♦ Lun 13 Aoû - 22:51    

Amy & Charlotte & Luke
You know you'll always be my little girl
I remember I thought you looked like an angel
Wrapped in pink, so soft and warm
You've had me wrapped around your finger
Since the day you were born

Clairement, je ne m’attendais pas à ce que Charlotte vienne confondre mon cou et sa tétine, ou même le sein de sa mère. Je ne saurais même pas dire si c’était un phénomène normal, même si, tant et aussi longtemps qu’elle ne manquait pas d’air ou quelque chose comme ça, ça ne me paraissait pas dangereux. Et puis, dans le cas présent, c’était même pratique, dans le sens où elle n’était pas - pour le moment - occupée à tempêter pour avoir son lait. Ça ne durerait certainement pas, mais si ça pouvait retarder les larmes et les pleurs, je n’allais pas m’en plaindre, d’autant plus qu’en vérité, je ne saurais tant m’en plaindre; la sensation n’était pas si désagréable - ou bien c’était que j’avais l’habitude, puisqu’Amy aimait bien me faire des suçons dans le cou parfois - et là, dans le silence - sauf pour les petits couinements de notre fille - j’étais tout contre les deux femmes de ma vie, là où je voulais être et nulle part ailleurs. Ce ne fut pas pour autant que je me montrai déçu quand ma fiancée ouvrit les yeux, me posant une question de sa petite voix endormie que je trouvais tout simplement adorable. À cette question, je répondis:  « Une heure… Pas vraiment plus… » Enfin, c’était là qu’une évaluation approximative, considérant le fait que je n’avais pas regardé l’heure, pas vu vraiment le temps passer. Peut-être même avais-je somnolé un peu sans m’en rendre compte, je ne saurais le dire. Mais qu’importe le temps, je ne pensais pas que c’était là un problème, surtout si ç’avait pu faire du bien à la femme de ma vie, à qui je demandai quelque chose à mon tour, soit:  « Tu as bien dormi, ma chérie ? », avant de tourner la tête légèrement pour l’embrasser tendrement sur le front, ce qui me valut une petite protestation de la part de Charlotte, qui sentait peut-être sa nouvelle tétine s’éloigner. Elle arrêta quand je repris ma position initiale, mais ce fut l’affaire que de quelques secondes, puisqu’elle revint à geindre doucement, sans cesser de téter par contre. Peut-être que le manque de lait commençait sérieusement à se faire sentir, je me disais que ce ne serait pas surprenant. Voilà pourquoi je crus bon d’attirer l’attention de ma belle sur notre fille, lui expliquant:  « Ça fait quelques minutes qu’elle fait ça maintenant… Je suppose qu’elle a faim, un peu… » Ou peut-être pas, je ne saurais pas le dire, même si ce serait sommes toutes bien logique, vu le temps, vu le fait qu’elle n’avait peut-être pas bu à sa faim plus tôt. Marquant une pause, j’ajoutai:  « Je me disais que peut-être, si elle dort encore après ça, on pourrait prendre le baby phone au besoin et aller manger sur la terrasse… » L’idée m’était venue comme ça, pendant qu’elle était en train de dormir dans mes bras. Peut-être était-ce le fait qu’elle voulait prendre l’air, peut-être pour rendre encore ce jour spécial, je ne saurais le dire. Je supposais que proposer ne faisait mal à personne, et après, je pourrais toujours m’ajuster en conséquence.

────────────☆ ♥ ☆ ♥ ☆────────────

Every day I love you more and more. Listen to my heart can you hear it sing? Telling me to give you everything season may change, winter to spring - But I love you until the end of time
Revenir en haut Aller en bas
http://i-love-miami.forumactif.com/t5994-luke-x-you-can-t-break-

avatar
Amy S. Drake
MODO ★ TACTILE
MODO ★ TACTILE
★ messages : 1356
Message Re: Lukamy feat. Bébé Cha ▬ You know you'll always be my little girl ♥    ♦ Ven 24 Aoû - 5:33    

Luke, Charlotte & Amy

you know you'll always be my little girl

J'étais encore dans les vappes je devais bien l'avouer. Mais cette petite sieste m'avait fait le plus grand bien je dois l'avouer malgré tout. Je restais, encore l'esprit à demi-ailleurs, contre Luke tandis que notre fille le suçonnait tranquillement. Puis, dès qu'il me posa la question de si j'avais bien dormi, je me mis à m'étirer longuement avant de reprendre une place des plus agréables à ses côtés. « C'était reposant en tout cas. Merci d'avoir veiller sur le bébé pour que je me repose un peu. » Et en parlant du bébé, cette dernière ne disait rien, tout contre son papa, l'air de rien. Elle avait trouver comment attendre le repas de ce que Luke disait. En effet ... Elle devait avoir faim. Après je ne savais pas s'il l'avait prit car elle était sur le point de pleurer ou s'il voulait juste la garder dans ses bras, puisqu'a l'hopital, la petite était passé de main en main et Luke n'avait pas tant pû l'avoir pour se retrouver avec sa fille. Il avait attendu des mois afin d'avoir une connexion avec Cha' et il avait du encore attendre un petit moment pour ça. Je tendais les bras, pour qu'il me la passe alors. « Viens ma poupette... » Mais elle ne voulait pas se décoller avant de finalement sentir qu'elle devrait bien lacher à un moment. Elle commença à geindre pour ensuite pleurer tandis que je retirais le tissu et que je la plaçais tranquillement afin qu'elle finisse par boire. Elle le comprit bien vite et si tut pour se nourrir. Je m'enfonçais dans le canapé, ayant completement oublié d'utiliser le coussin d'allaitement, puis je vins à répondre à mon fiancé : « Ca me plairait beaucoup. Un peu d'air ne nous fera pas de mal. Mais... J'ai pas envie de manger quelque chose de bien cuisiner.» Ou qui requiert une grosse préparation en somme. C'est cela que je voulais dire. Je sais pas, un truc réchauffé, une salade, qu'on se fasse livré je sais pas... Mais j'avais juste franchement pas envie de cuisiner ou même que mon homme cuisine. Tout simplement car je sais pas... Ca me donnait une vague de flemme soudaine. Oui, même si c'était Luke qui cuisinait. Je bailla encore un peu, alors que Charlotte buvait comme si elle n'avait pas bu depuis une semaine et cette fois, elle ne s'endormait absolument pas. Je pense qu'elle se disait qu'etre réveillée cette fois ci lui assurerai plus de lait. Et en soit... Elle avait pas tort. « Puis on a des desserts donc... » Ah ca, si je voulais du sucre, on en avait. Et j'aurais été capable de ne manger que ca pour mon repas du soir. « Mais merci de m'avoir laissé dormir un peu mon ange... Tu dois etre aussi fatigué mais... Merci »

────────────☆ ♥ ☆ ♥ ☆────────────

'Cause you brought out the best of me, A part of me I'd never seen, You took my soul wiped it clean, Our love was made for movie screens
Revenir en haut Aller en bas
http://i-love-miami.forumactif.com/t6059-amy-sherman

avatar
Luke Drake

★ messages : 1171
Message Re: Lukamy feat. Bébé Cha ▬ You know you'll always be my little girl ♥    ♦ Ven 24 Aoû - 13:07    

Amy & Charlotte & Luke
You know you'll always be my little girl
I remember I thought you looked like an angel
Wrapped in pink, so soft and warm
You've had me wrapped around your finger
Since the day you were born

Amy n’avait clairement pas besoin de me remercier de prendre soin de notre fille. Premièrement, ce n’était pas parce que je ne pouvais pas - pour le moment - la nourrir que je ne pouvais pas m’en occuper et ensuite, mais surtout, rien ne saurait me faire plus plaisir. Évidemment, je ne me réjouissais pas quand elle commençait à pleurer, mais disons que l’avoir tout contre moi, même si elle était en train de me faire un suçon dans le cou, me procurait un sentiment de bien-être indescriptible, décuplé par le fait qu’en même temps, j’avais eu ma fiancée, tout contre moi. Alors qu’importe si elle dormait, qu’importe ce que Charlotte faisait, j’étais bien, je ne me sentais nullement obligé de faire quoi que ce soit. La seule obligation que j’eus dans ce moment, ce fut de lui tendre la petite, sachant très bien que c’était là pour la bonne cause, même si notre petite demoiselle, elle, ne sembla pas le comprendre, vu comment elle résistait, à un tel point que je lui chuchotai:  « Maman elle est réveillée là, tu peux y aller… » Je ne sus pas si cela fit une différence, mais apparemment, l’appel du lait, combiné à l’invitation toute mignonne d’Amy, finit par la convaincre de me lâcher, l’embêter pour un moment, jusqu’à ce que finalement, elle comprenne tout, cesse de geindre, soudainement trop occupée à boire avec appétit. Les mains désormais libres, je cherchai à me rendre utile, demandant à ma fiancée ce qu’elle voudrait manger, où elle voudrait le manger. Dans un premier temps, je souris, ravi de voir qu’elle voulait bien manger dehors, mais rapidement, je fronçai les sourcils. Non pas que sa demande n’était pas réalisable, mais dans cette idée, je ne savais pas trop ce que je pourrais préparer, raison étant que nous n’avions pas tant de restes. Après tout, ces trois derniers jours, je n’avais pas tant passé de temps à la maison, et j’y mangeais encore moins, sauf le petit-déjeuner, et encore là, deux fois sur trois, au moins, j’étais arrivé à la maternité avec des cafés et viennoiseries pour nous deux, histoire d’épargner un repas de cantine à ma bien-aimée. Réfléchissant malgré tout, refusant de décevoir ma fiancée, je n’eus pas le temps de lui faire une proposition qu’elle passa un commentaire qui m’arracha un air amusé, à quoi je répondis:  « C’est vrai. », même si quand même, il fallait manger. Mais étrangement, le propos parut m’orienter un peu plus, si bien que je pus dire par après:  « Il y a de quoi faire des sandwichs et de la salade, je crois… Sinon, on peut toujours commander… » Mais commander ferait un repas peut-être un peu plus consistant, donc avec moins de place pour un dessert, mais ça, je ne le dis pas, parce que qui sait, peut-être que ma douce avait un appétit un peu plus féroce que moi à cet instant précis. Personnellement, une ou l’autre des options ne me gênait pas, surtout que maintenant, je savais que je n’avais pas à cuisiner, et que par conséquent, je pouvais me permettre un peu plus de temps avec les deux amours de ma vie. Poussé à en profiter par les nouveaux remerciements de ma future épouse, je décidai de m’imposer un peu plus, m’approcher pour passer mon bras sur le dossier du canapé, comme si je lui entourais les épaules, m’installant de sorte à ce qu’elle puisse, si elle le souhaitait, reposer son bras qui retenait Charlotte sur ma jambe, ayant remarqué qu’elle n’avait pas pris son coussin, conscient que ça l’avait laissée endolorie précédemment. Suffisamment près, je l’embrassai sur la joue, sans précipitation, puisque je n’avais pas une petite fille pour protester contre moi, et je lui dis à voix basse, pour ne pas briser le moment:  « T’inquiète, tu n’as pas à me remercier. Tu as le droit de te reposer toi aussi, tu sais ? » Et elle avait aussi le droit de me demander de l’aide, de me laisser prendre les choses en main si elle ne voulait pas faire quoi que ce soit. J’espérais sincèrement qu’elle le savait, et qu’elle me laisserait porter un peu de ce fardeau qui semblait la peser précédemment, ou n’importe lequel qui viendrait l’embêter, puisque nous étions deux. Cette petite princesse, nous l’avions faite à deux, nous allions nous en occuper à deux.

────────────☆ ♥ ☆ ♥ ☆────────────

Every day I love you more and more. Listen to my heart can you hear it sing? Telling me to give you everything season may change, winter to spring - But I love you until the end of time
Revenir en haut Aller en bas
http://i-love-miami.forumactif.com/t5994-luke-x-you-can-t-break-

avatar
Amy S. Drake
MODO ★ TACTILE
MODO ★ TACTILE
★ messages : 1356
Message Re: Lukamy feat. Bébé Cha ▬ You know you'll always be my little girl ♥    ♦ Lun 27 Aoû - 11:43    

Luke, Charlotte & Amy

you know you'll always be my little girl

Luke est tout bonnement parfait. Je veux dire. Avec moi, il l'est depuis le tout début. Il m'a supportait pleurnichant comme une gamine lorsque j'étais à l'hopital pour ce petit bobo que j'avais gardé quelques jours avant de daigner me l'enlever, il a toujours été gentil, doux et attentionné. Et lorsque je demandais quelque choses et que j'en étais gênée, il n'était pas très regardant du pourquoi, sachant qu'il y avait certainement une raison que je n'avais pas envie d'expliquer au vue de mon aise. Il a fait des petites erreurs certes. Mais on en fait tous, alors ca ne vaut même pas la peine de les compter. Ainsi, je voyais encore qu'il l'était. Il était toujours parfait avec notre fille en plus dans l'équation. Quand je voyais qu'il lui parlait pour lui dire que oui, maintenant elle pouvait le lacher, car j'étais là pour qu'elle puisse boire sans pression, alors que moi, j'étais encore toute fatigué, et que je disais juste de venir avec une petite voix. Mais je ne prenais pas le temps d'expliquer. Je pense que je suis trop à plat pour ça. Sans compter que je ne me sens qu'a la ramasse depuis ces derniers jours. De ce fait, je vins la placer pour qu'elle puisse boire puis je continua a parler à Luke, pas le moins du monde déranger ou occupée. M'occupant plutot de mon homme, puisque Charlotte buvait tranquillement.
« Optons pour des sandwiches et une salade. C'est léger et pour manger en terrasse c'est idéal. » Je souria donc puis le remercia de m'avoir laisser dormir. Je me sentais vide, et j'avoue que même si cette sensation n'était pas partie, mon corps s'en sentais malgré tout plutot reposé. Même si ce n'était qu'une heure, c'était bien assez pour que je récupère, puisque je devais me lever toutes les deux heures la nuit afin de nourrir Charlotte. Je fermais les yeux doucement lorsqu'il m'embrassa si simplement la joue, me mettant de nouveau à sourire lorsqu'il vint a me dire que je n'avais pas à le remercier pour ça. « J'insiste. J'ai réussie à me sentir à l'aise pour dormir car tu es là. » Et qu'a l'hopital, avec les visites, je ne pouvais pas dormir. Et qu'après que Luke soit parti et bien... Je ne puisse pas réellement dormir car je n'avais pas sa présence. Sa si rassurante présence.
Charlotte nous rappela sa présence en repoussant mon sein, l'air de dire "Ayé, j'ai plus faim". Je lui frotta la joue doucement en lui souriant, puis vint lui déposer un baiser sur le front avant de la tendre à mon homme. « Tu peux lui faire faire son rot ? Je vais préparer en cuisine. » J'avais ce besoin de ne pas me sentir inutile et surtout de ne rien faire comme j'avais pu l'etre ces derniers mois. Entraver par le fait d'être Alitée et devoir demandé qu'on m'apporte tout lorsque je n'étais pas toute seule sous peine de me faire gronder comme une enfant de cinq ans.
Je me leva donc, avant de tout simplement me rendre en cuisine après avoir embrasser Luke. Je prépara tout ce qui pouvait etre préparer, espérant que Charlotte s'endorme vite. Les bébés ont besoins de beaucoup de repos non ?

────────────☆ ♥ ☆ ♥ ☆────────────

'Cause you brought out the best of me, A part of me I'd never seen, You took my soul wiped it clean, Our love was made for movie screens
Revenir en haut Aller en bas
http://i-love-miami.forumactif.com/t6059-amy-sherman

avatar
Luke Drake

★ messages : 1171
Message Re: Lukamy feat. Bébé Cha ▬ You know you'll always be my little girl ♥    ♦ Lun 27 Aoû - 13:47    

Amy & Charlotte & Luke
You know you'll always be my little girl
I remember I thought you looked like an angel
Wrapped in pink, so soft and warm
You've had me wrapped around your finger
Since the day you were born

Sandwich et salade, c’était un plan parfait à mon avis, d’où le fait que je n’ajoutai pas quoi que ce soit, acquiesçant seulement d’un sourire. Après, ç’aurait certainement été le moment idéal pour que je me lève, que je laisse Amy et Charlotte ensemble, mais je ne me sentis pas de le faire. Je préférais rester avec elles, d’autant plus que ce n’était pas comme s’il y en avait pour des heures de préparation. Et ainsi, je ne coupai pas court à la discussion que j’avais avec ma fiancée, même s’il ne fut pas très léger, pas pour moi en tout cas, de l’entendre me dire que parce que j’étais là, elle était parvenue à se reposer. Je me doutais bien que ça n’avait pas été chose simple pendant qu’elle était à l’hôpital - je l’avais senti à la maison, donc dans un endroit où le bruit était constant, je me doutais bien que c’était pire - mais il n’en demeurait pas moins que ça me faisait un petit pincement au coeur, que je tentai de faire disparaître en m’encourageant, en me disant que maintenant, cet épisode était chose du passé. Conforté à cette idée, je souris timidement, puis je dis:  « Et maintenant je serai toujours là. » Même s’il fallait se réveiller aux deux heures pour s’occuper de Charlotte pour une raison ou une autre, même si les nuits étaient courtes, je serais là. Pour au moins les deux prochaines semaines, je serais là en permanence, et après, il avait été convenu que je reprenne qu’à mi-temps, comme je l’avais suggéré précédemment, comme ça m’avait été accordé, à mon plus grand soulagement. Bien sûr, il y aurait encore des gardes de nuit, mais nous avions encore du temps pour nous adapter, et faire en sorte que ce ne soit pas aussi pénible que ça pouvait en avoir l’air en ce moment. Sans ajouter quoi que ce soit d’autre pour le moment, je laissai Charlotte terminer son boire, ce qu’elle fit sans geindre, sans faire de tempête. Même si je ne m’attendais pas à quoi que ce soit pour la suite des choses, je fus un peu perturbé d’entendre ma fiancée me proposer de m’occuper de notre fille, pendant qu’elle, elle faisait la cuisine. Au vu de sa fatigue, j’aurais voulu lui éviter des efforts, mais après quelques secondes de réflexion, je compris que peut-être, c’était mieux ainsi, pour elle en tout cas. Elle venait de passer plus de huit semaines alitée, alors qu’elle avait l’habitude de bouger, tout faire pour elle-même. Ce retour à la maison devait être comme un retour à la liberté, si je pouvais le dire ainsi, et du coup, je ne saurais lui refuser. Sans insister autrement, je dis:  « D’accord. Je vais tenter de la mettre dans son lit aussi. » Qui sait, peut-être que ça marcherait ? Je l’espérais en tout cas. Tendant les bras, je pris notre petite princesse, embrassai la première femme de ma vie, puis je l’installai sur mon épaule, ne manquant pas d’attraper un linge dans la cuisine au passage afin de ne pas me faire surprendre comme à l’hôpital, après son premier boire. Tapotant doucement son dos, son rot arriva un peu tardivement, mais elle ne régurgita rien, heureusement pour moi. Chose faite, je la gardai contre moi, gardant ma main sur son dos, la caressant doucement de mon pouce, alors que je montais les marches tranquillement en lui murmurant:  « On va aller voir ta chambre, tu sais, celle dont je te parlais ce matin, qui est juste pour toi ? » Une fois sur place, je ne m’attardai toutefois pas éternellement. J’allumai qu’une petite lampe, posant Charlotte sur la table à langer afin de la changer. Changer sa couche premièrement, puis lui enfiler un pyjama pour qu’elle soit plus confortable pour dormir, puisque, je l’espérais, il ne serait pas juste question d’une petite sieste, cette fois-ci. Je lui enfilai un petit pyjama rose à pois blancs, un éléphant brodé dessus. Elle geignit un peu lorsqu’elle se retrouva déshabillée, au froid, mais rapidement, quand je la repris dans mes bras et que je la serrai contre moi, elle cessa de se plaindre. Et lorsque je lui redonnai une tétine, puis que je commençai à lui fredonner une berceuse que ma mère nous chantait enfant, ses paupières se firent un peu plus lourdes, et en quelques minutes, elle trouva le sommeil. Délicatement, je la posai dans son lit, croisant les doigts pour que ça ne la réveille pas, mais rien. Après avoir bien bu, être propre, confortable, elle ne demandait qu’à aller au pays des Rêves. Souriant de façon attendrie en la voyant ainsi, je murmurai:  « Dors bien, ma princesse. », attrapant finalement l’émetteur pour bébé, m’assurant que la seconde moitié, dans la chambre, était bien allumée. Utilisant la pince qui y était accroché pour le passer à ma ceinture, je redescendis, puis j’allai retrouver ma jolie blonde au rez-de-chaussée, dans la cuisine. Profitant du fait qu’elle était concentrée sur autre chose, je vins derrière elle, puis doucement, pour ne pas la faire sursauter, je passai mes bras autour de sa taille, venant lui faire un câlin, un peu plus serré qu’à mon habitude, sans l’étouffer pour autant. Mon menton posé sur son épaule, je lui fis un petit bisou dans le cou, et je lui demandai:  « Tu veux que j'aille mettre la table dehors, ou tu préfères que je t’aide ici ? » En gros, je ne voulais pas ne rien faire non plus, souhaitant être efficace pour pouvoir l’aider du mieux que je pouvais, de sorte à ce que notre temps à deux soit le plus long qui soit, pour elle comme pour moi.

────────────☆ ♥ ☆ ♥ ☆────────────

Every day I love you more and more. Listen to my heart can you hear it sing? Telling me to give you everything season may change, winter to spring - But I love you until the end of time
Revenir en haut Aller en bas
http://i-love-miami.forumactif.com/t5994-luke-x-you-can-t-break-

avatar
Amy S. Drake
MODO ★ TACTILE
MODO ★ TACTILE
★ messages : 1356
Message Re: Lukamy feat. Bébé Cha ▬ You know you'll always be my little girl ♥    ♦ Lun 3 Sep - 18:01    

Luke, Charlotte & Amy

you know you'll always be my little girl

Il fallait bien l'avouer que je n'avais pas bien dormi lorsque j'étais à l'hôpital tout simplement parce que on me laissait avec ma fille,  et que je devais bien dire que je n’étais pas fort à l'aise à ce moment-là - et en soi-même maintenant-. Alors oui la présence de mon petit ami avait fait des miracles  quant à mon sommeil. Il en fallait peu pour que je sois endormie et c'était encore une preuve que juste une présence humaine que j'aime de tout mon cœur pouvait le faire. Je me mis à sourire alors à mon homme,  hochant la tête alors qu'il me disait qu'il serai toujours là à présent et je savais qu'il mentait. Ce n'était pas mal en soi, c'est juste que si l’on prévoyez d'avoir d'autres enfants par exemple, nous serions obligés de réitérer cette expérience. Mais pour l'instant je dois bien le dire que avoir seulement Charlotte me suffit très franchement. Au vu du ressenti que je peux avoir pour le moment je suis certaine qu'une seule petite fille pourrait me suffire. “Je sais que tu seras toujours là puisque moi je le serai toujours pour toi !” D'accord ça peut être niais,  peut-être un peu trop  guimauve,  mais c'est ainsi que je l'aime  et il n'était pas question de changer mes habitudes pour autant.
Charlotte  fini alors de boire, se sentant sûrement  répue. Et elle semblait déjà assez fatiguée,  après avoir manger il est vrai une bonne sieste peut-être envisagé, même si la j'espérais que ce ne soit pas une sieste et que ce soit simplement toute une nuit mais je ne me faisais pas trop d'illusion malgré tout et je savais très bien que l'on allait se réveiller en plein milieu de cette dernière. Je donne alors notre fille à Luke,  lui demandant de lui faire faire son rot tandis que j'allais préparer à manger. Ce sentiment d'inutilité que j'avais eu pendant toute la fin de ma grossesse me suggérait d'agir alors c'est ce que je faisais tout simplement. Tout en étant aussi loin que je pouvais du bébé.  J’hocha la tête,  espérant qu'elle voudrait bien rester dans son lit et qu'elle aimerait sa chambre.  bien que je savais qu’ il faudrait attendre un peu plus avant qu'elle puisse vraiment commenté sa chambre. Je m'activais donc  à la cuisine. Allant d'abord laver la laitue, Je la laissais un peu tremper dans l'eau,  avant de sortir tout ce qu'on pouvait pour faire des sandwichs, Chacun ferait ce qu'il veut,  mais sortir les aliments et les mettre sur un plateau etait bien adapté  il va s’en dire.
Le temps que Luke couche la petite,  j'essorais la salade, Puis la mettait dans un saladier,  avant de la préparer comme il fallait. Un long sourire vint se dessiner sur  mon visage alors que je sentais des bras m’enlacer. Je n’avais clairement pas envie de lui donner des ordres,  et surtout pas celui de se décoller de moi,  parce que j'étais bien comme ça et que rien au monde ne pouvait me retirer cette sensation de chaleur et de sécurité que je retrouvais dans ses bras. “Laisse-moi réfléchir...” Oui c'était une vieille excuse pour le garder plus longtemps contre moi alors que je finissais de faire la salade,  puis toujours ce sourire aux lèvres je tournais la tête vers lui: “D'abord je veux que tu m'embrasses,  puis tu pourras aller mettre le plateau avec tout ce qu'il faut pour faire des sandwichs au jardin,  j'arriverai avec les assiettes.” Parce que normalement j'avais déjà prévu les couverts sur le plateau. Ainsi il pourra quand même mettre un peu la table. “ Tu as réussi à coucher Charlotte sans tracas ?” Fis-je l'air vraiment inquiète,  surtout inquiète qu'elle puisse peut-être casser un peu tout le moment en réalité...

────────────☆ ♥ ☆ ♥ ☆────────────

'Cause you brought out the best of me, A part of me I'd never seen, You took my soul wiped it clean, Our love was made for movie screens
Revenir en haut Aller en bas
http://i-love-miami.forumactif.com/t6059-amy-sherman

avatar
Luke Drake

★ messages : 1171
Message Re: Lukamy feat. Bébé Cha ▬ You know you'll always be my little girl ♥    ♦ Lun 3 Sep - 19:45    

Amy & Charlotte & Luke
You know you'll always be my little girl
I remember I thought you looked like an angel
Wrapped in pink, so soft and warm
You've had me wrapped around your finger
Since the day you were born

Je rigolai doucement, persuadé qu’Amy ne réfléchissait pas sérieusement, comme son ton de voix le trahissait. Et honnêtement, il me faisait du bien de rigoler ainsi, mais surtout, de rigoler ainsi avec elle, retrouver pendant un instant cette légèreté d’esprit qui, je ne le cachais pas, avait manqué quelque peu ces derniers temps. Non pas que nous étions en froid ou quelque chose du genre, mais nous avions été plutôt submergés par tout ce qui s’était passé. Je n’avais aucun doute que nous l’étions toujours, mais après ce petit épisode dans le canapé, j’avais été soulagé d’entendre ma fiancée me lancer ces paroles un peu guimauve avant que je monte à l’étage avec Charlotte, et sentir qu’elle ne me repoussait pas, c’était encore mieux. Je gardais évidemment en tête qu’il y avait encore fort à faire, que je me devais de lui faire attention, peut-être plus que d’habitude, mais si je pouvais me conforter par moments comme ça, clairement, je ne disais pas non. Par conséquent, il était évident que je n’allais pas lui refuser ce baiser qu’elle me demanda, même si je ne lui offris pas tout de suite, la laissant poursuivre ses propos, auxquels j’acquiesçai d’un hochement de tête. Puis, j’estimai le moment opportun, mais encore une fois, je me ravisai, écoutant plutôt sa question sans l’interrompre, avant de répondre, en la serrant un peu plus fort d’instinct :  « Absolument aucun. Elle a fait son rot, j’ai changé sa couche et je lui ai enfilé un pyjama. Elle s’est endormie cinq minutes après. » En gros, elle n’avait aucune raison de se réveiller de si tôt, voilà ce que je voulais dire. Je décidai de passer outre toute l’explication comme quoi elle avait râlé quand je l’avais déshabillée, parce que ce n’était pas la première fois qu’elle faisait ça, parce que je supposais que ce n’était pas ce qu‘Amy voulait entendre pour le moment, mais plutôt le fait que Charlotte ne risquait pas de se réveiller de si tôt. Je ne disais pas que j’étais totalement confiant de ce fait, mais j’estimais que j’avais fait tout ce qui était nécessaire pour qu’elle ne soit pas prête à nous réclamer dans la prochaine heure. Après, je n’étais pas tout à fait prêt à dire que tout irait bien, et que nous pouvions faire comme si nous avions toute la soirée sans rester aux aguets, et par conséquent, même si pour sûr, j’adorais être comme ça, tout contre ma fiancée, je me donnai le courage de me magner un peu, même s’il était hors de question que je quitte pour aller à l’extérieur avant d’offrir à Amy ce qu’elle m’avait demandé. Dans un geste fluide, je l’obligeai à se retourner pour me faire face. Pendant quelques secondes, je la regardai avec un petit sourire en coin, puis je l’exauçai, l’embrassant avec amour, plus longuement que toutes les fois où mes lèvres avaient pu se déposer sur les siennes ces derniers jours. Et ce baiser me fit le plus grand bien; là, alors que je gardais mes bras autour de la femme de ma vie, j’oubliais un peu la folie des derniers jours, j’oubliais le fait que Charlotte dormait à l’étage et qu’elle pourrait se réveiller, j’oubliais même que je n’avais même pas pris le temps de retirer le petit linge que j’avais posé sur mon épaule pour qu’elle fasse son rot plus tôt. Et j’espérais sincèrement que ç’avait eu un effet à peu près similaire sur Amy, qui en avait très certainement plus besoin que moi. Et comme si j’espérais que faire durer le baiser aiderait, je l’embrassai jusqu’à plus d’air, me décalant presqu’à contre-coeur, si bien que je ne le fis pas complètement. Mon front contre le sien, je dus prendre quelques secondes avant d’avoir le courage de dire:  « Je t’attends dehors… » Sur ce, je l’embrassai une autre fois, furtivement toutefois pour le coup, et tel que promis, je me décalai pour prendre le plateau, le calant sur mon avant-bras, j’ouvris la baie vitrée pour sortir à l’extérieur. Je posai le plateau sur la table, installant les couverts, préparant le tout de sorte à ce que soit prêt lorsqu’Amy suivrait, ce qui, je l’espérais, allait être pour très bientôt, puisqu’aussi étrange que ce soit, elle me manquait déjà.

────────────☆ ♥ ☆ ♥ ☆────────────

Every day I love you more and more. Listen to my heart can you hear it sing? Telling me to give you everything season may change, winter to spring - But I love you until the end of time
Revenir en haut Aller en bas
http://i-love-miami.forumactif.com/t5994-luke-x-you-can-t-break-

avatar
Amy S. Drake
MODO ★ TACTILE
MODO ★ TACTILE
★ messages : 1356
Message Re: Lukamy feat. Bébé Cha ▬ You know you'll always be my little girl ♥    ♦ Sam 13 Oct - 2:26    

Luke, Charlotte & Amy

you know you'll always be my little girl

J'étais des plus soulagées sur le fait que notre fille n'avait pas eu tant de soucis à s'endormir. Notre fille... Ces mots étaient encore difficile à dire. C'était étrange. Trop étrange en fait. Mais il faudrait bien que je m'habitue à l'entendre, à le dire, à en parler. Mais bon. Je n'allais pas m'en faire maintenant, puisque là, Charlotte n'était pas présente puisque Luke avait donc réussi à l'endormir. Ce qui me rendait plus sereine déjà, sur le fait qu'on puisse un peu se retrouver qu'à deux. Qu'on puisse manger sans gros tracas, sans que je sois sur le qui-vive tout le temps, et que je puisse relacher la pression, que je puisse baisser les épaules le temps d'un repas. C'est bizarre de penser ainsi, et je le sais, mais sur le coup, je peux pas m'en empecher, et ca m'énerve moi meme. Impossible de me controler. “ Tant mieux alors...” Tandis que par la suite, je lui demandais de m'embrasser avant de partir, pour que je ramène simplement les couverts -meme si c'est sandwiches, pour les miettes, c'est important !-. Il ne se fit pas prier pour la première étape. Et j'avoue que je ne pouvais aucunement me plaindre puisque je lui avais déjà demandé. Et ce fut long. Ce n'était nullement un défaut évidemment. C'était même le contraire en fait, et bon dieu que cela faisait du bien. Ce n'était pas ces petits bisous que l'on s'échangeait devant la famille, à l'hopital, alors qu'il y avait du monde. Même si j'avoue etre moins pudique sur ce genre de chose en publique, nous étions surtout appelé de partout, alors nos petits moments avaient été rare. Trop rare à mon gout. C'est comme sentir ce froid autour de moi. C'est une sensation désagréable que je n'aime vraiment pas ressentir. Alors oui, ce baiser, aussi simple est-il, est important et me porte sur un petit nuage dont j'avais cruellement besoin. J'essaye d'allonger le plus longtemps cette durée, puis au final, je le laisse partir déposer le plateau tandis que je cherche deux assiettes, et des couteaux aussi. Puis je ramène des serviettes au cas ou et je vais le rejoindre dans le jardin. C'est peut etre idiot à dire, mais on ne profite pas assez du jardin. Il est tout de meme d'une bonne superficie, et bon... D'accord les plantes sont un peu folle puisque je n'ai pas pu m'en occupé ces derniers mois mais... Il est plutot beau et relaxant notre jardin. Je dépose les assiettes. Il fait super bon. Un temps parfait pour manger dehors en somme. “ Je te laisse faire tes sandwichs. Je vais juste faire un peu le tour. Ca m'avait manqué.” Et du coup, je vais voir un peu ces plantes et ces fleurs. Elles profitent du soleil couchant, c'est aussi agréable pour elles que pour moi.

────────────☆ ♥ ☆ ♥ ☆────────────

'Cause you brought out the best of me, A part of me I'd never seen, You took my soul wiped it clean, Our love was made for movie screens
Revenir en haut Aller en bas
http://i-love-miami.forumactif.com/t6059-amy-sherman

avatar
Luke Drake

★ messages : 1171
Message Re: Lukamy feat. Bébé Cha ▬ You know you'll always be my little girl ♥    ♦ Sam 13 Oct - 16:28    

Amy & Charlotte & Luke
You know you'll always be my little girl
I remember I thought you looked like an angel
Wrapped in pink, so soft and warm
You've had me wrapped around your finger
Since the day you were born

Pourquoi je n’avais pas attendu qu’Amy soit elle aussi prête à sortir avant de faire de même ? Pourquoi n’étais-je pas resté avec elle à l’intérieur ? Je me posai la question sitôt que j’avais mis le pied à l’extérieur et que je m’étais retrouvé à l’attendre, à ne pas savoir tant quoi faire autre que mettre le tout en place sur la table, chose qui me prit que quelques instants, rien de plus. Était-ce parce que j’avais l’impression que malgré ce baiser, elle avait besoin de souffler un peu ? Ce serait contradictoire, j’en étais peu certain, mais ce que je savais, c’était que moi, je ne savais pas si j’avais tant envie de perdre du temps à distance alors que ce n’était pas nécessaire. Pendant un instant, je pensai à retourner à l’intérieur, mais finalement, elle arriva, posant son propre butin à l’extérieur, me proposant de terminer de préparer le tout pendant qu’elle marchait un peu à l’extérieur, venant en quelques sortes me confirmer que finalement, peut-être ce n’était pas tant une mauvaise chose, que je la laisse respirer un peu aussi. D’un hochement de tête accompagné d’un timide sourire, j’acquiesçai, la laissant marcher dans le jardin à sa guise, tandis que je m’exécutais. Je commençai par le mien, puisqu’il était plus simples, plus rapide à préparer, compte tenu que je savais pile ce que j’allais y mettre. Ensuite, j’en préparai un pour ma fiancée, me fiant à ses goûts, n’en mettant pas trop non plus, histoire de ne pas le surcharger et constater que finalement, peut-être elle ne voulait pas en mettre autant. Après tout, nous avions parlé d’un repas léger, histoire de se garder de la place pour un dessert par après. Dessert que peut-être nous pourrions aller manger dans cette balançoire qui avait été trop peu utilisée ces derniers temps ? Je n’écartais pas la possibilité, même si, bien sûr, tout allait dépendre des sons qui allaient sortir de l’émetteur pour bébé, et pour le moment, il n’y en avait absolument aucun, ce qui était tout simplement parfais, j’estimais dans la situation présente. Une fois que j’eus terminé le tout, ce qui prit un petit temps quand même, je considérai Amy un peu plus longuement que je l’avais fait pendant la préparation des sandwichs, pendant laquelle je lui jetais un coup d’oeil de temps à autre, m’assurant simplement qu’elle allait bien. Rien à signaler, sauf une distance qui continuait à ne pas me plaire, voire même un peu m’inquiéter. De façon bien égoïste certainement, mais quand même. Je la laissai faire encore un petit instant, puis quand je la vis se rapprocher, je me décidai finalement à aller à sa rencontre. Je ne le fis pas en grandes pompes non plus, glissant juste ma main sur la sienne pour lui faire savoir ma présence, avant d’entrelacer nos doigts, sans insister. Puis, après un petit silence, je me permis de mentionner:  « Les sandwichs sont prêts. » Je ne l’avais pas fait d’un ton insistant, montrant que si elle voulait encore prendre un peu de temps, je n’allais pas la forcer à venir à table. Marquant une petite pause, je dis ensuite:  « Si tu veux on pourrait en profiter plus souvent. » L’été était là, le temps allait être encore plus doux, pourquoi pas ? Et si cela pouvait faire du bien à ma fiancée, on pourrait manger à l’extérieur autant qu’elle le voulait. Après tout ce temps à être confinée dans ses mouvements, elle le méritait amplement.

────────────☆ ♥ ☆ ♥ ☆────────────

Every day I love you more and more. Listen to my heart can you hear it sing? Telling me to give you everything season may change, winter to spring - But I love you until the end of time
Revenir en haut Aller en bas
http://i-love-miami.forumactif.com/t5994-luke-x-you-can-t-break-

Contenu sponsorisé

Message Re: Lukamy feat. Bébé Cha ▬ You know you'll always be my little girl ♥    ♦    

Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Lukamy feat. Bébé Cha ▬ You know you'll always be my little girl ♥
Page 4 sur 4Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4
 Sujets similaires
-
» NTO' feat. Lucariello - Nuje Vulimme 'na Speranza (napolitain +traduction en italien)
» You, alive ? Haha. Ϟ feat. Eun Ae
» Un p'tit coup vite fait, bien fait [PV: Jessica StJames feat Yitzhak Anavim]
» Curiosity is a bad sin ! feat. Heath
» Robinson et l'indigène Ϟ feat. Eun Ae

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
◊ I LOVE MIAMI ♥ :: « Miami et ses secrets » :: ⊱ Miami dans toute sa splendeur :: Miami Center :: Mercy Hospital-
Sauter vers:  
Nos chouchous du mois
Lexie Wilson
Mark Hunt
Liv Chapman
Tracy J. Baker
Fiches PUB
HTTP:// pub rpg design.
HTTP:// bazzart.