AccueilAccueil  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  


Partagez | 

 LUKAMY ▬ Don't be afraid to fall, I'm right here to catch you ♥

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant

avatar
Luke Drake

★ messages : 980
Message Re: LUKAMY ▬ Don't be afraid to fall, I'm right here to catch you ♥     ♦ Mer 2 Mai - 20:14    

Amy & Luke
Don't be afraid to fall, I'm right here to catch you
I will stand by you, I will help you through. When you've done all you can do if you can't cope, I will dry your eyes, I will fight your fight, I will hold you tight and I won't let go

La fatigue étant devenu part du quotidien pour ma fiancée, je ne m’en fis pas trop lorsqu’elle vint à me dire que celle-ci venait l’assaillir une nouvelle fois. De plus, dans le cas présent, c’était tout à fait compréhensible; nos nerfs avaient été à vif, l’émotion avait été au rendez-vous, et pas nécessairement de la façon la plus agréable qui soit. Au moins, il n’y avait rien de grave, rien qui venait compromettre la santé du bébé ou celle d’Amy, mais quand même, il y avait de quoi se sentir épuisé, en quelques sortes. Du coup, je ne me vis pas tant passer de commentaire sur cette question. En revanche, lorsqu’elle vint à penser à la suite des choses, au fait qu’elle ne pourrait bouger jusqu’à l’arrivée du bébé, cette partie me fit un peu plus réagir. Enfin, pas tant dans un premier temps, dans le sens où je ne vins pas à bondir du lit, rien de tout cela, mais ce fut suffisant pour me faire froncer les sourcils. Ne voulant pas l’interrompre, je la laissai aller au bout de son propos, avant d’y songer plus franchement, songer de sorte à lui fournir une réponse qui se voulait relativement potable, et non pas la laisser comme ça, sans rien dire. Parce que là, même s’il était évident que je pouvais l’aider, dès que je serais là, et que dans le pire des cas, elle pourrait demander à sa famille, voire la mienne, de lui tenir compagnie quand j’allais travailler, je me disais que le lui dire ne serait que redondant, et je me doutais bien que ce n’était pas la solution ultime non plus. Et au final, ce que je trouvai à dire, ce fut:  « Comme quoi ? » C’était vague, ça n’avait limite aucun rapport quand on considérait ces deux simples mots hors contexte, mais il y avait une pensée derrière ça. Mais volontairement, je n’en avais pas dit plus pour le moment, trop occupé à rendre ce furtif baiser, sucré et délicieux, à l’adresse de ma future épouse. Ce fut donc que lorsque celui-ci prit fin que je repris la parole, pour me justifier:  « Pour ce qui reste à acheter… Si tu veux, on peut toujours dresser une liste, et on verra au fur et à mesure ? » Parce que si c’était des articles bien précis, qu’on pouvait regarder en ligne et aller les acheter par la suite, c’était faisable. Mais si c’était des choses plutôt vagues, qui nécessitaient plus d’attention, alors là, c’était plus complexe. Après, il y avait bien une solution à tout. S’il fallait que je place Amy dans un fauteuil roulant et la transporter dans le centre commercial, je le ferais, si ça pouvait faire son bonheur. Pour l’amour-propre, ce n’était pas l’idéal, mais si ça pouvait aider, alors qu’il en soit ainsi. Et pour ses petites habitudes, ça par contre, je ne savais pas encore si c’était le moment d’aborder le sujet. J’hésitai, pour finalement me raviser, me disant que nous pouvions régler une chose à la fois. Après tout, nous venions d’apprendre la nouvelle, ce n’était pas comme si nous devions absolument tout adapter ici et maintenant, sinon rien ne saurait marcher.

────────────☆ ♥ ☆ ♥ ☆────────────

I wanna be your forever, so baby will you be my wife. Now that we know a little better, we could have a real nice life. 'Cause I'm what you wanted and your what I need, so let's meet in between - We're gonna be the greatest love story this town has ever seen
Revenir en haut Aller en bas
http://i-love-miami.forumactif.com/t5994-luke-x-you-can-t-break-

avatar
Amy Sherman
MODO ★ TACTILE
MODO ★ TACTILE
★ messages : 1200
Message Re: LUKAMY ▬ Don't be afraid to fall, I'm right here to catch you ♥     ♦ Jeu 3 Mai - 4:46    

Luke & Amy
DON'T BE AFRAID TO FALL, I'M RIGHT HERE TO CATCH YOU

Oui, le contrecoup de tout ça est dur à supporter. Dans le sens où même si lors de l'examen je suis tombé de haut, il n'y avait pas que ça à mettre dans le panier. Non. Il y avait la veille, où bien des membres de ma famille m'avait appelé pour me harceler en me demandant de les appeler directement après -notons que je ne l'ai pas fait- car c'était important pour eux. A croire que j'étais pas la seule à stresser d'etre aussi loin dans ma seconde grossesse. Je ne peux pas les blâmer, en voyant comment la première m'a rendue par la suite. Je n'avais pas été horrible qu'avec Luke hélas, même si ce dernier avait prit le plus gros dans la tete. Mon frère avait été aussi ciblé dans l'affaire, ma mère aussi. En fait, y'avait que mon père qui avait été sauvé, et encore, c'est car à l'époque, il était trop prit dans son travail qu'il n'avait pas fait tant attention, par la suite, il avait comprit qu'il était passé à coté de tout ça lorsque j'étais partie à Vancouver. Bref... Puis ce matin, j'étais morte de trouille avant même de partir à l'hopital. Et la peur, l'angoisse, et le stress pendant un temps aussi long, c'était atroce, et apparemment, ca demandait plus d'effort physique que je ne l'imaginais présentement. Sans parler de mon coup de colère qui m'a rappelé une époque bien sombre où j'en voulais constamment à Luke. Et je ne devrais pas. Tout simplement parce que je ne veux pas controler sa vie. Et que s'il décide de prendre congé pour ne pas me laisser seule, ou pour aller voir sa mère, ou quoique ce soit d'autre, alors je n'avais pas à me mettre en colère, ni même lui en vouloir, il prenait en main sa vie comme il le déciderai. J'hausse un peu les épaules en déposant ma tasse vide sur le plateau, prenant un autre petit plat dessus pour grignoter tranquillement, ne sachant par quoi commencer en soit. Il y avait tant. Quelque petites choses par ci par là à acheter, des vitamines que je me devais de prendre, ainsi que des compléments alimentaires -ayant une carence en fer depuis ma dernière prise de sang-. « Mes cachets... De la documentation puisque ma mère peut pas trop m'aider sur un sujet... J'allais aussi au medecin régulièrement mais il peut venir à domicile lui... C'est pas trop un soucis. » Je tripotais mon collier. Geste que je faisais bien rarement en ce moment. Non pas que j'étais moins effrayé ou autre -c'était même le contraire- mais normalement, j'avais toujours les bras de mon fiancé où m'accrocher. « Mais j'allais toujours au cimetière... Devoir arrêter si... violemment ca va me rendre... Je sais pas comment dire... » Je soupirais un peu. Déprimée ? Surement. Une grosse baisse de moral à venir certainement en tout cas. Parce que pendant de long mois, je n'ai pas pu y aller. Je ne voulais pas y aller non plus... Alors maintenant... Je ne me voyais pas ne pas aller nettoyer les fleurs fanés, les feuilles et autre, ainsi que de remettre des pivoines comme à mon habitude. J'essaya malgré tout de faire un sourire rassurant à Luke en venant acquiescer. « On verra... Ce sont pas trop des achats qui presse de toutes manières... »


────────────☆ ♥ ☆ ♥ ☆────────────

I couldn’t help but ask For you to say it all again. I tried to write it down But I could never find a pen. I’d give anything to hear You say it one more time, That the universe was made Just to be seen by my eyes.
Revenir en haut Aller en bas
http://i-love-miami.forumactif.com/t6059-amy-sherman

avatar
Luke Drake

★ messages : 980
Message Re: LUKAMY ▬ Don't be afraid to fall, I'm right here to catch you ♥     ♦ Jeu 3 Mai - 14:00    

Amy & Luke
Don't be afraid to fall, I'm right here to catch you
I will stand by you, I will help you through. When you've done all you can do if you can't cope, I will dry your eyes, I will fight your fight, I will hold you tight and I won't let go

Des cachets, ça se procurait à la pharmacie. Nul besoin de chercher pendant des heures, il suffisait parfois de simplement les commander, puis aller les prendre, ce que je pouvais très bien faire quand je rentrais du travail pour les rapporter à ma fiancée. Donc ça, dans ma tête, c’était un problème de moins. La documentation, à défaut de savoir ce dont elle voulait parler, le sujet sur lequel elle avait besoin de se renseigner, je ne pouvais pas faire grand-chose, mais encore et toujours, si je pouvais aller la chercher quelque part, ce n’était pas tant un problème non plus. Le médecin, je n’eus même pas à y réfléchir pour que le souci soit réglé dans la tête de ma fiancée, celle-ci stipulant qu’elle pourrait toujours lui demander de venir à domicile, ce à quoi je ne pouvais qu’acquiescer. Tout cela semblait relativement simple à équilibrer avec le mode de vie qu’elle se devait d’adopter pour les prochaines semaines, mais malgré ça, je ne me sentis pas prêt à lui dire que tout irait bien, que tout serait facile. Un simple regard me permit de constater qu’au vu de comment elle jouait avec le pendentif que je lui avais offert à Noël elle n’était pas tout à fait sereine, comme si quelque chose d’autre l’embêtait. Gardant le silence, je lui donnai l’occasion de reprendre la parole, et ce fut ainsi que je sus ce qui la chicotait vraiment. Lèvres pincées, le coeur un peu plus lourd, je ne trouvai pas de solution, je ne sus que dire. Je ne pouvais pas la blâmer de s’y rendre, parfois sans me prévenir. Non seulement, elle avait le droit de faire ce qu’elle voulait de ses journées, mais de plus, je serais bien mal placé pour le lui reprocher, moi-même m’y adonnant de temps en temps. Souvent, c’était le matin, à la fin d’une garde, quand j’étais libéré quelques minutes plus tôt. Ce n’était plus aussi fréquent qu’à l’époque où Amy était partie, où j’étais totalement seul, mais je trouvais encore refuge dans le fait de payer une visite à notre défunte fille. Parfois, je ne disais rien, et parfois, je me laissais délirer doucement, où je prenais la parole. Je lui racontais tout et rien. Parfois je lui parlais de sa petite soeur à venir, j’essayais de la rassurer comme quoi jamais elle ne saurait prendre la place qu’elle avait occupé bien malgré elle dans nos vies pendant les six mois où nous étions conscients de son existence. Parfois, je la prenais pour un petit ange, je lui demandais de veiller sur nous, je lui demandais d’insuffler une petite force à sa mère, une petite force de plus pour l’aider. Et toujours, je terminais en lui disant que je l’aimais, et que je l’aimerais toujours, que qu’importe ce qui se passait, ça ne changerait jamais. Du coup, je pouvais comprendre que cela faisait du bien parfois, ç’avait quelque chose de thérapeutique, surtout si elle avait pris l’habitude de le faire. Et limite, je me sentais mal, mal de lui enlever cela, même si au fond, je n’y étais pour rien, ayant été que le triste messager de la nouvelle comme quoi elle devait rester allongée. Mais c’était suffisant pour augmenter ma culpabilité, mais aussi ma détermination à trouver une solution, une autre solution. Mais hésitant, je ne dis rien, laissant donc Amy conclure. En réponse, je lui servis un sourire timide, et tentant malgré tout de me montrer encourageant, je dis:  « Il y a toujours une solution pour tout… » Et préférant me pencher plutôt sur les certitudes pour le coup, je pris un temps pour me redresser, histoire d’être en position assise en face de ma fiancée. La proximité n’était pas la même, mais je ne la brisai pas complètement pour autant. En douceur, je pris sa main qui jouait sur le pendentif, entrelaçai nos doigts, et je lui dis:  « Pour tes cachets, il n’y a rien qui m’empêche de passer les prendre à la fin d’une journée de travail. Si ça se trouve, je pourrais même les prendre à la pharmacie de l’hôpital… Ou même la documentation que tu veux… Je peux aller la chercher, si tu me dis où et quoi prendre… » Ça revenait au même, encore une fois ; me pousser à tout faire. Mais pour moi, ce n’était pas un problème, c’était la normale des choses, la moindre des choses que je pouvais faire pour ma fiancée et notre fille. Pendant la courte pause que je pris, j’embrassai doucement sa main, et de mes doigts libres, je vins ramener une mèche de cheveux rebelles qui menaçait de tomber sur son visage derrière son oreille, et j’ajoutai:  « Je sais que je me répète, je sais que c’est frustrant, mais sache que qu’importe ce que tu as besoin, ce que tu veux, jamais tu ne me dérangeras. Et je ne te le dis pas seulement parce que tu es alitée, mais bien parce que je suis ton futur mari, et surtout parce que je t’aime. » Je terminai mon propos d’un petit sourire un peu timide, mon pouce caressant le dos de sa main pour montrer à continuer mon soutien subtilement, en attendant sa réaction.

────────────☆ ♥ ☆ ♥ ☆────────────

I wanna be your forever, so baby will you be my wife. Now that we know a little better, we could have a real nice life. 'Cause I'm what you wanted and your what I need, so let's meet in between - We're gonna be the greatest love story this town has ever seen
Revenir en haut Aller en bas
http://i-love-miami.forumactif.com/t5994-luke-x-you-can-t-break-

avatar
Amy Sherman
MODO ★ TACTILE
MODO ★ TACTILE
★ messages : 1200
Message Re: LUKAMY ▬ Don't be afraid to fall, I'm right here to catch you ♥     ♦ Jeu 3 Mai - 19:34    

Luke & Amy
DON'T BE AFRAID TO FALL, I'M RIGHT HERE TO CATCH YOU

Je me sens mal d'avoir dit tout ça. Non pas que j'en avais honte ou quoique ce soit du genre, mais surtout parce que je savais que mon fiancé en serait embeter. Pas dans le vrai sens du terme évidemment, mais plutot que je lui rappelerai surement des souvenirs, Mahlia et qu'il se sentirai obligé de faire des choses pour moi. Et je ne voulais pas que cela reste une contrainte. C'est si difficile à comprendre que je veux simplement qu'il soit bien lui aussi ? Qu'il n'est pas grand chose à faire, qu'il puisse, lui aussi se reposer de sorte à etre plein d'energie pour plus tard ?
Il attrapa bien vite ma main qui tenait mon collier en venant à se redresser, me disant qu'il y avait une solution pour tout. C'est vrai, ce n'était pas des problèmes insurmontables mais ça irait, en soit, même si rien était fait avant que je puisse de nouveau marcher et bien... Je m'y ferai voila tout. Bon, je n'allais pas dire que c'était aussi simple que ça, parce que cela n'avait rien de facile, simple. Je le regardais alors qu'il commencait à me dire des solutions à ces petits soucis. Et voila... J'en étais sûre qu'il allait vouloir tout faire... Je soupire un peu. Il peut se reposer aussi, dire non, je lui en voudrait pas... C'est normal, puis en plus il travaille lui, raison de plus pour qu'il ne fasse rien ! Mais bon... Autant lui accorder quand même quelque chose. «D'accord pour les médicaments... Au pire pour le reste j'irai voir sur internet y'a pas trop de problème en fait... » Je baissais la tête, et Luke vint me remettre une mèche de cheveux. Il était vraiment adorable avec toutes ces petites attentions. Je me pinçais les lèvres en l'écoutant encore. Oui... C'était frustrant. Déjà que le repos que j'avais du prendre avait été terrible, c'est aussi un peu comme si j'avais échoué à cette tâche. Mais il faut me comprendre aussi... J'aime tout faire par moi même et travailler d'arrache pied.
Et encore une fois, je ressentis comme des papillons dans l'estomac quand il vint à dire qu'il le faisait aussi en tant que futur mari. C'est bizarre mais... Je ne m'y fais toujours pas. Pas en terme négatif... J'ai simplement tellement de chance de l'avoir à mes côtés... Et juste pour ça je dois être une des femmes les plus heureuses au monde. « Je t'aime tout autant... C'est pour ça que je ne veux pas trop en demander... » et comme il était assez éloigné, aucune chance de l'embrasser, damn... J'en aurais bien besoin mais bon... Je patienterai et puis voila. J'essayais de changer un peu de conversation... Mais quoi dire... Puis au final, ma poitrine qui me faisait mal vint à me donner une idée. « Dis... Je comptais peut etre allaiter Charlotte... Mais pas trop longtemps... Juste assez pour que ca lui donne je ne sais plus quoi... Parce que j'ai pas envie que tu te sentes à côté de tout ça... » Bah oui, la paternité c'est aussi important... Et je ne voulais pas etre la seule à profiter de tout ça.


────────────☆ ♥ ☆ ♥ ☆────────────

I couldn’t help but ask For you to say it all again. I tried to write it down But I could never find a pen. I’d give anything to hear You say it one more time, That the universe was made Just to be seen by my eyes.
Revenir en haut Aller en bas
http://i-love-miami.forumactif.com/t6059-amy-sherman

avatar
Luke Drake

★ messages : 980
Message Re: LUKAMY ▬ Don't be afraid to fall, I'm right here to catch you ♥     ♦ Jeu 3 Mai - 22:34    

Amy & Luke
Don't be afraid to fall, I'm right here to catch you
I will stand by you, I will help you through. When you've done all you can do if you can't cope, I will dry your eyes, I will fight your fight, I will hold you tight and I won't let go

Satisfait qu’elle voulait bien me laisser prendre un peu sur moi pour lui venir en aide, surtout que ce n’était rien de majeur, rien qui allait me prendre un temps de fou et une force physique à n’en plus finir, ce ne fut toutefois pas suffisant pour que j’esquisse un sourire de contentement ou quelque chose du genre. Non pas que je n’étais pas content ou un truc du genre, mais parce que je restais toujours dans le flou, concernant ce sur quoi elle voulait se renseigner. Mais histoire de ne pas paraître trop insistant, je choisis de ne rien dire, poursuivant mon discours à la suite de cela, histoire surtout de lui montrer que lorsque je disais que je comprenais sa frustration, c’était sincère, et non pas une tentative de l’amadouer et l’obliger à tout me reléguer par la suite. Parce que je le sentais, et elle vint me le confirmer par la suite, elle ne voulait pas que j’en fasse trop non plus. Et aussi adorable cela puisse être en temps normal - et même encore en cet instant précis - il n’en demeurait pas moins que la situation se prêtait à ce que j’en fasse un peu plus, et cela ne me gênait pas. Non seulement, je me devais de l’aider mais de plus, elle en faisait énormément en portant notre fille, en faisant son possible pour que celle-ci vienne au monde sans problème, saine et sauve. Mais ne me voyant pas argumenter sur la question, je me contentai de sourire timidement, déposant ensuite un petit baiser sur sa main pour la gratifier de ses bonnes intentions. À cet instant, j’aurais pu reprendre la parole, mais je ne pus le faire à temps, ce qui fit en sorte que ma fiancée le fit, changeant de sujet, comme si limite elle avait lu dans mes pensées précédemment. Limite, au vu des circonstances, je fus un peu étonné qu’elle vienne me dire ça, comme ça, mais je ne lui en voulus pas. Au contraire, c’était un sujet que je voulais voir avec elle, même si ce n’était que pour lui poser la question sur ses intentions. Dans ce cas, allaitement ou biberon, ç’aurait été suffisant pour me répondre, mais elle vint à y ajouter une justification que je trouvai tout simplement adorable, d’où le fait que je souris de plus belle. Ne résistant plus à la tentation, je m’approchai, et je vins poser un nouveau baiser sur ses lèvres, laissant ma main précédemment dans ses cheveux se poser sur sa hanche, de façon légère, naturelle. Ce ne fut qu’une fois le baiser rompu que je vins dire:  « Si tout se passe bien et que ça te plait, ne te prive pas pour moi, ma chérie. Je trouverai bien d’autres façons de passer du temps avec notre fille. » Pour compenser, j’allais certainement changer des couches plus souvent, lui donner le bain, la changer de vêtements, et ces éventualités me plaisaient tout autant. Je ne ressentais pas un manque à l’idée de voir Amy s’occuper de la nourrir, sachant pertinemment que c’était bon pour la santé de notre bébé. Après, bien des choses pouvaient changer la donne, je le savais, d’où le fait que je ne m’éternisai pas non plus. Mais étant dans le sujet, je profitai de l’occasion pour lui avouer:  « Je pensais justement à te le demander, ce que tu comptais faire. » Montrant que ce n’était pas un reproche ou un truc bien sérieux, j’eus un petit rire à la suite. Quand je repris mon sérieux, je ne pus m’empêcher de lui demander, beaucoup trop curieux:  « Est-ce que c’est sur ça que tu voulais de la documentation ? » Parce que si c’était le cas, ça, il y en avait à la tonne à l’hôpital, dans mon département. Ce ne serait même pas un détour de lui en rapporter. Mais me rendant compte que peut-être, c’était un peu trop indiscret de ma part, je me rétractai, en ajoutant:  « Si tu ne veux pas me dire, ce n’est pas grave, je ne t’en voudrai pas, ma chérie… » Parce que nous avions beau partager bien des choses, partager nos vies, il n’en demeurait pas moins qu’on pouvait avoir nos petits temps intimes aussi, et en mon sens, ce n’était pas plus grave que ça, bien au contraire.

────────────☆ ♥ ☆ ♥ ☆────────────

I wanna be your forever, so baby will you be my wife. Now that we know a little better, we could have a real nice life. 'Cause I'm what you wanted and your what I need, so let's meet in between - We're gonna be the greatest love story this town has ever seen
Revenir en haut Aller en bas
http://i-love-miami.forumactif.com/t5994-luke-x-you-can-t-break-

avatar
Amy Sherman
MODO ★ TACTILE
MODO ★ TACTILE
★ messages : 1200
Message Re: LUKAMY ▬ Don't be afraid to fall, I'm right here to catch you ♥     ♦ Ven 4 Mai - 19:50    

Luke & Amy
DON'T BE AFRAID TO FALL, I'M RIGHT HERE TO CATCH YOU

Je le regardais, comme s'il avait les résultat de je ne sais quel examen entre les mains, attendant la réponse le souffle court. Je savais pas si je faisais bien de parler de ça maintenant, mais autant régler l'affaire pour savoir ce qu'on ferait de ça. En soit, je ne me sentais pas d'allaiter, mais on m'a toujours dit que c'était important, voire même juste un mois, le temps que le nourisson ait de bon anticorps. Ma mère elle, pouvait pas trop m'aider, mis à part la première tetée qu'elle détestait -apparemment on était des requins les petits Sherman- elle n'avait pas fait plus. Alors je me sentais un peu nerveuse. Surtout que comme je le disais, j'avais pas du tout l'envie de lui retirer quoique ce soit. C'est pour ca aussi que j'étais aussi stressée de savoir ce qu'il en pensait. Mais je ne reçu qu'un baiser et un sourire, pour ensuite l'entendre dire que si ça allait, ce n'était pas un soucis. Mais même si je voulais le faire ou pas, je m'étais dis un mois c'est déjà bien. « C'est vrai ... ? » J'étais toute timide. Bah c'est pas un truc tres simple à parler avec son compagnon je trouve... Je sais pas... C'est mes seins quoi. C'est... Intime non ? Mais là, sans honte, je commençais à les masser, l'air totalement innocent, parce que ca me faisait mal. « Ah bah je te le dis maintenant... Mais vraiment... Je pense pas le faire longtemps... Juste assez comme je dis... Un mois... Peut etre deux... » Peut etre que si nous aurions d'autres enfants -idées que je n'avais plus pour le moment- je le ferai plus longtemps mais là non... Puis je le regardais de nouveau, continuant mon massage, non sans grimacer un peu. « Oui c'était pour ça mais c'est pas grave, internet est mon ami aussi... » Je pris un bonbon pour me changer les idées. Non mais c'était dit, j'avais plus rien à cacher de toute manière. Tant et aussi longtemps que cela ne l'embetait pas, moi, ca m'irait ! « Pourquoi c'est les femmes qui ont tous les inconvénients sérieusement... J'ai mal au dos, aux jambes, aux seins... Horrible. »


────────────☆ ♥ ☆ ♥ ☆────────────

I couldn’t help but ask For you to say it all again. I tried to write it down But I could never find a pen. I’d give anything to hear You say it one more time, That the universe was made Just to be seen by my eyes.
Revenir en haut Aller en bas
http://i-love-miami.forumactif.com/t6059-amy-sherman

avatar
Luke Drake

★ messages : 980
Message Re: LUKAMY ▬ Don't be afraid to fall, I'm right here to catch you ♥     ♦ Sam 5 Mai - 0:09    

Amy & Luke
Don't be afraid to fall, I'm right here to catch you
I will stand by you, I will help you through. When you've done all you can do if you can't cope, I will dry your eyes, I will fight your fight, I will hold you tight and I won't let go

L’allaitement était bien sûr un sujet un peu délicat, dans le sens où je ne pouvais pas partager ou dire que je vivais la même chose, n’étant que simple spectateur, soutien autant que possible pour le coup. Mais honnêtement, je ne m’en sentais pas gêné d’en parler, peut-être en raison de mon métier, peut-être parce qu’il s’agissait de notre fille, de notre famille à tous les deux. Mais est-ce que cela voulait dire que je serais capable d’en vouloir à ma fiancée de ne pas être aussi confortable ? Certainement pas. Je savais que le mieux, c’était que je me montre le plus rassurant possible pour le coup, d’où le fait que je ne tardai pas à lui confirmer ce que je pensais, n’ayant absolument aucune raison de revenir sur cette question de quelconque façon. Je ne m’opposai pas non plus à cette façon qu’elle eut de tourner en rond en me donnant un temps approximatif du temps qu’elle voulait allaiter. De toute façon, je dus avouer que je n’aurais su le faire, puisque mon regard - sans que ce soit fait sans idée perverse quelconque - se porta bien rapidement sur ses mains, se trouvant sur sa poitrine, qu’elle était en train de masser. Était-ce en raison de la conversation, ou bien parce qu’elle ressentait une quelconque douleur ? Intrigué, un peu troublé pour le coup, je ne parvins pas à poser quelconque question, passer un commentaire ou un autre. À la place, je fus obligé de me ressaisir, puis répondre à son propos suivant. Enfin, ce ne fut pas automatique, puisque j’hésitai pendant un instant, peu certain de ce que je me devrais de dire, peu certain si c’était une bonne chose de m’imposer ainsi, encore une fois, mais ne voulant pas la mettre devant le fait accompli une autre fois, je me résignai à dire:  « Il y a des brochures d’information à l’hôpital qu’on donne aux patientes… Je t’en apporterai… Si tu veux… » Je n’allai toutefois pas plus loin, laissant le propos au simple stade de proposition, me disant que c’était bien suffisant comme ça. Et puis, cela ne vint pas complètement bouleverser la conversation, dans le sens où Amy put partager ses ressentis quand même. Évidemment, cela ne me rendit pas confortable, et je ne me vis certainement pas m’en moquer. En fait, c’était si naturel de vouloir l’alléger de ses maux que sans réfléchir, je vins à demander:  « Est-ce que je peux… te donner un coup de main ? » Je n’avais pas pris en considération la zone qui était endolorie pour elle en ce moment, qui semblait l’être en tout cas. Et au vu de sa timidité, de la situation, je ne jugeai donc plus mon idée appropriée. Secouant la tête, je cherchai à me rattraper, essayant de dire:  « Enfin… Si tu as mal aux jambes, au dos… » Et j’avais envie aussi de lui dire que je pouvais l’aider même si elle avait mal à la poitrine, mais je me ravisai pour le coup, ne voulant pas provoquer un plus gros malaise que celui que je venais probablement de provoquer.

────────────☆ ♥ ☆ ♥ ☆────────────

I wanna be your forever, so baby will you be my wife. Now that we know a little better, we could have a real nice life. 'Cause I'm what you wanted and your what I need, so let's meet in between - We're gonna be the greatest love story this town has ever seen
Revenir en haut Aller en bas
http://i-love-miami.forumactif.com/t5994-luke-x-you-can-t-break-

avatar
Amy Sherman
MODO ★ TACTILE
MODO ★ TACTILE
★ messages : 1200
Message Re: LUKAMY ▬ Don't be afraid to fall, I'm right here to catch you ♥     ♦ Sam 5 Mai - 1:21    

Luke & Amy
DON'T BE AFRAID TO FALL, I'M RIGHT HERE TO CATCH YOU

J'aimais bien me plaindre en ce moment. Mais bon, l'humeur pouvait sauter du tout au tout de toute manière. Je pouvais etre bien, puis ressentir une petite douleur de rien du tout et devenir au bord de la crise de nerf. Même moi parfois je me paraissais insupportable. Et là ce fut presque la même chose. Considérant que ça allait mieux, que mon humeur de chien était passé lorsque Luke m'avait rassuré, je redevenais grognon parce que ma poitrine me faisait mal. J'appuyais, je pinçais la peau par moment même en discutant. Par contre j'hochais malgré tout la tête quand il proposa de me ramener des brochures. J'avais pas plus envie de le vexer si je refusais ça. Puis c'était pas grand chose alors s'il pouvait etre ravi de m'aider ainsi, alors autant ne pas lui retirer cette petite joie qu'il pourrait avoir. Je grognais surtout à côté, avant de m'arrêter sur le coup de la surprise quand il vint à me demander si je voulais un coup de main. Je levais un sourcil. Il parlait dans quel sens ? Au vu de son regard... Pour une fois que j'étais pas la plus perverse. Ca change. « Luuuuke... Qu'est-ce que t'avait en tête !? » alors qu'il essayait déjà de se rattraper en disant que j'avais aussi mal au dos et aux jambes. Mais oui bien sur, et moi je suis la reine d'Angleterre et je prends mon thé à dix sept heure.  Puis... Masser mes seins quoi ! Bon... Ce serait pas si bizarre que ça... Je veux dire... C'est mon chéri quoi ... Il a même pas besoin d'autorisation si ? Je pense pas... Je lui demande quand je lui donne une fessée en passant dans la cuisine ? Non... Bon bah... J'imagine qu'il a pas besoin. Je me mis malgré tout à rire de son rattrapage un peu trop tard avant de le regarder. « Ca va passer... Mais si tu veux m'aider... J'étais tellement pas bien ce matin que j'ai pas mis ma lotion pour mon ventre... Elle est dans la salle de bain. » Et comme je peux pas me lever, et que je ne veux pas de vergetures qui pourraient me complexer beaucoup trop bah... C'est l'homme de la situation dans le cas présent. « Dooooonc... Si tu veux... Je te laisse la mettre... Parce qu'après je peux pas me laver les mains. » Même si bon, c'est surtout hydratant donc pas trop besoin de se laver les mains par après, mais c'était un tic que j'avais bien souvent. Je posais l'assiette sur le lit, venant m'allonger sur le côté un peu, pour soulager mon dos.« Ca te va ? »


────────────☆ ♥ ☆ ♥ ☆────────────

I couldn’t help but ask For you to say it all again. I tried to write it down But I could never find a pen. I’d give anything to hear You say it one more time, That the universe was made Just to be seen by my eyes.
Revenir en haut Aller en bas
http://i-love-miami.forumactif.com/t6059-amy-sherman

avatar
Luke Drake

★ messages : 980
Message Re: LUKAMY ▬ Don't be afraid to fall, I'm right here to catch you ♥     ♦ Sam 5 Mai - 2:15    

Amy & Luke
Don't be afraid to fall, I'm right here to catch you
I will stand by you, I will help you through. When you've done all you can do if you can't cope, I will dry your eyes, I will fight your fight, I will hold you tight and I won't let go

Ce que j’avais en tête ? Rien de mal placé, c’était bien ça le pire. J’étais rempli de bonnes intentions; tout ce que je voulais, c’était venir en aide à ma fiancée, rien de plus. Cependant, j’avais oublié les circonstances, j’avais oublié ce qui en était, pendant une seconde, et ça faisait en sorte que ce n’était plus aussi simple, ou plutôt, que je ne l’assumais pas aussi bien. Pire encore, au moment où Amy vint à me demander, je ne parvins pas à en rire. Gêné, je haussai les épaules, disant d’une voix anormalement aigüe :  « Mais… Rien de mal ! » Je n’étais pas en train de lui mentir ou quoi que ce soit dans le genre, il fallait juste que je me remette de mon embarras, qui me faisait rougir doucement au passage. Histoire de reprendre contenance, je m’arrêtai là, me calmai quelque peu. Mais ce fut finalement ma future épouse qui parvint à le faire, peut-être même sans le vouloir dans un premier temps. Silencieusement, je la remerciai, retrouvai mon calme, prêt à écouter attentivement ce qu’elle avait à me demander. Essayant de passant outre mon inquiétude concernant ce qu’elle avait ressenti ce matin, mettant cela sur le compte du stress, mettant cela sur le compte de la contraction qu’elle avait eue, je ne posai pas de plus ample question, appréciant grandement le fait qu’elle voulait bien me laisser l’aider, malgré ses réticences, malgré le fait qu’elle ne voulait pas que je fasse tout, comme elle me l’avait déjà dit. Évidemment, je n’allais pas m’en plaindre, d’où le fait que je ne tardai pas à acquiescer, d’abord en hochant la tête, puis en venant confirmer ma réponse positive quand elle vint à me le demander, lui disant:  « Ça me va parfaitement. » Prenant doucement conscience que cela impliquait que je devais me lever pour aller prendre la fameuse lotion, je pris mon courage à deux mains, et profitant du fait qu’elle s’était allongée sur le côté, je me reculai, me levai, puis je l’embrassai sur la joue avant de dire:  « Je reviens tout de suite. » Me disant que ce ne serait pas plus mal de rendre ce moment plus productif, de sorte à rester avec elle plus longtemps après, je m’approchai du plateau, laissant les bonbons et les petits plats pas encore touchés sur la table de nuit, puis prenant le reste pour le redescendre à la cuisine. Chose faite, je remontai à l’étage, me rendis à la salle de bains. Mais avant d’y prendre la lotion, j’en profitai pour me changer, ce que je n’avais pas fait depuis mon arrivée, faisant en sorte que j’étais toujours vêtu de mon uniforme. Il n’était pas inconfortable, mais ce n’était pas l’idéal non plus. Troquant le tout pour un jogging et un t-shirt, ce qui me rendit sitôt plus à l’aise, j’attrapai la lotion, et je revins à la chambre. Je m’assied de ce qui était habituellement mon côté du lit - même si la notion s’était perdue depuis un moment maintenant - et je posai ma main sur l’épaule de ma fiancée, de sorte à attirer son attention, avant de lui demander:  « Chérie, tu veux venir ici ? » Je posai la lotion sur la table de nuit non loin, prête à être utilisée, avant d’ouvrir les bras, prêt à y accueillir ma douce, à moins qu’elle préférait rester allongée sur le côté, ce pour quoi je ne pourrais pas lui en vouloir, même si ça rendrait les choses un peu plus difficiles, et surtout plus salissantes pour les draps.

────────────☆ ♥ ☆ ♥ ☆────────────

I wanna be your forever, so baby will you be my wife. Now that we know a little better, we could have a real nice life. 'Cause I'm what you wanted and your what I need, so let's meet in between - We're gonna be the greatest love story this town has ever seen
Revenir en haut Aller en bas
http://i-love-miami.forumactif.com/t5994-luke-x-you-can-t-break-

avatar
Amy Sherman
MODO ★ TACTILE
MODO ★ TACTILE
★ messages : 1200
Message Re: LUKAMY ▬ Don't be afraid to fall, I'm right here to catch you ♥     ♦ Sam 5 Mai - 19:10    

Luke & Amy
DON'T BE AFRAID TO FALL, I'M RIGHT HERE TO CATCH YOU

J'étais fière de l'avoir perturbé avec mon espèce de grondement, même si en soit, j'imaginais bien qu'il proposait cela encore une fois pour m'aider -même si je ne dirais pas sans arrière pensée-. Car je savais que tout ce qu'il voulait, c'était d'alléger mes maux. Mais.. Je ne dirais pas que ca m'énerve au plus haut point, parce qu'au final, ca reste malgré tout adorable de sa part. Non... Au maximum je pouvais bien dire que cela m'agaçait. Car à chaque fois que je me plaignais pour quelque chose, il était là à essayer de régler le problème du mieux qu'il pouvait. Mais parfois... J'avais juste envie de me plaindre pour me plaindre. Ca fait du bien de sortir tout ca juste pour exterioriser sa rage. Mais j'essayais de ne pas trop lui faire les gros yeux pour ne pas qu'il se sente malgré tout mal à l'aise. Cependant, je vins à lui proposé un oubli de ma part ce matin, j'etais tellement stressée que je m'étais simplement douché le plus vite possible avant de me poser dans le canapé en attendant, et en ne sachant pas quoi faire. Apparemment, cela lui convenait, alors que je m'allongeais sur le côté en fermant les yeux alors que je le sentais bouger pour sortir du lit, passant me faire un bisou sur la joue qui me fit sourire. « Ca marche... Je bouge pas d'ici en t'attendant. » fis-je en riant un peu, me blottissant contre l'oreiller. Je n'allais pas m'endormir aussi facilement, bien que la fatigue montait. Bien évidemment, une sieste serait à prévoir, ou même tout simplement se poser en regardant je ne sais quelle série en somnolant doucement, mais pas maintenant. J'entendais ses pas dans la maison parce que c'était silencieux, et que je me régalais de ce calme. Je l'entendis se rapprocher, et revenir se poser sur le lit, en venant à me le signifier en venant toucher mon épaule. J'ouvris les yeux. « Hmm ? » Puis je me mis à sourire légèrement en venant à me redresser pour finalement me placer devant lui tranquillement, de sorte à être à l'aise, venant très légèrement m'appuyer sur son torse sans pour autant que cela le gêne. « Puis tu sais, si tu veux faire quelque chose... Me demande pas l'autorisation. Tu sais que je vais refuser par fierté. » C'était toujours comme ça de toute manière. Il devait bien être habitué à force non ? Bon... On était pas un couple de dix ans mais quand même on pouvait rivaliser avec ! « Tu te rappelles de la première fois que tu voulais toucher mon ventre avec Mahlia ? »


────────────☆ ♥ ☆ ♥ ☆────────────

I couldn’t help but ask For you to say it all again. I tried to write it down But I could never find a pen. I’d give anything to hear You say it one more time, That the universe was made Just to be seen by my eyes.
Revenir en haut Aller en bas
http://i-love-miami.forumactif.com/t6059-amy-sherman

avatar
Luke Drake

★ messages : 980
Message Re: LUKAMY ▬ Don't be afraid to fall, I'm right here to catch you ♥     ♦ Dim 6 Mai - 4:11    

Amy & Luke
Don't be afraid to fall, I'm right here to catch you
I will stand by you, I will help you through. When you've done all you can do if you can't cope, I will dry your eyes, I will fight your fight, I will hold you tight and I won't let go

Sans broncher, je laissai ma fiancée s’installer devant moi, ne venant pas protester quand je la sentis se poser contre mon torse. Au contraire, je ne pouvais le lui reprocher. La vérité était que je trouvais agréable de l’avoir ainsi, tout contre moi, même si je savais que dans le cas présent, c’était pour des questions utilitaires, et pas tant pour se câliner, comme précédemment. Même si, ce ne serait que moi, je l’inviterais à se lover un peu plus, pour pouvoir la garder dans mes bras par après, mais je n’osai pas tant le faire, pour ne pas la brusquer, pour ne pas la perturber. Étais-je craintif en raison de plus tôt ? Peut-être encore un peu, peut-être aussi que je jouais de prudence, peut-être un peu trop, parce que je voulais que tout se passe bien, parce que je ne voulais que rien ne lui arrive. Je me disais que c’était la chose la plus naturelle à faire, jusqu’à ce que, par ses propos, je comprenne que peut-être, c’était un peu trop. Que peut-être je marchais sur des oeufs de façon abusive, de façon complètement inutile. Évidemment, par respect, par principe, jamais je ne me permettrais de me jeter sur elle et l’obliger à accepter un massage de ma part, mais je comprenais que peut-être, je demandais trop la permission, j’étais trop réticent. Histoire de prouver que j’avais compris le message, sans protester, sans me justifier, j’entourai ma future épouse de mes bras, l’obligeant à se blottir un peu plus contre moi, comme j’en avais envie. C’était banal, c’était minime comme geste, et ça ne venait pas tout changer non plus, mais c’était quand même mieux que rien du tout, non ? Mais pour lui confirmer que j’allais faire attention, prendre sur moi pour m’imposer un peu plus, je déposai un petit baiser sur sa nuque, avant de me concentrer de nouveau sur ce que j’avais prévu de faire. Je relevai le haut de ma fiancée, laissant son ventre arrondi à découvert. Je plaçai une noisette de lotion dans ma main, la frottai avec la seconde, à la fois pour répartir la crème, puis les réchauffer un peu. Chose faite, je les posai sur le ventre de ma fiancée, répartissant l’hydratant de façon égale, m’y prenant lentement, doucement. Concentré sur ma tâche, je ne l’étais toutefois pas suffisamment pour perdre le fil de la discussion; j’entendis parfaitement ma femme me poser une question sur sa première grossesse, qui, malgré le petit pincement au coeur qu’elle me fit, m’arracha un sourire au passage. Et ce pincement ne fut pas suffisant pour m’empêcher de parler, faisant en sorte que je ne tardai pas à répondre:  « Oui, je me souviens. » Je m’arrêtai un petit moment, puis je poursuivis:  « Ç’a tout pris pour que tu acceptes. Et quand j’y ai posé ma main… Tu as fermé les yeux et tu grimaçais… » Un petit rire s’échappa de ma gorge, et j’ajoutai, de mon propre gré:  « Et lorsque j’ai voulu y déposer un baiser… Tu m’as tiré les cheveux, si fort que j’ai dû en perdre quelques-uns. » Et est-ce que je lui en voulais ? Pas du tout. Maintenant, je prenais la chose avec un certain amusement, d’autant plus que nous avions grandement changé, évolué depuis. Bien sûr j’aurais voulu que Mahlia soit parmi nous, mais je n’avais pas de regrets, je ne me sentais pas mal. C’était nouveau, pour nous deux, je ne pouvais pas lui en vouloir, moi-même, j’avais trouvé cela spécial, même si maintenant, c’était on ne peut plus naturel. Qu’est-ce qui avait changé ? Je ne saurais pas le dire, mais avec ce recul, ces souvenirs, je crus qu’il était approprié de venir dire:  « Je me doute bien que ça n’a pas toujours été confortable pour toi… Mais je suis reconnaissant, de tous ces moments que tu me permets d’avoir avec toi, avec elle… » Volontairement, je n’avais pas parlé de Mahlia ou Charlotte. En fait, je parlais un peu des deux, même si je ne savais pas si c’était possible de le voir ainsi, d’en parler ainsi. Après, il fallait dire que mes propos n’étaient pas parfaits, n’étaient pas remplis d’assurance, mais ils étaient honnêtes, sincères. Pendant un bref instant, j’arrêtai de bouger mes mains, les laissant, immobiles, sur le ventre de ma fiancée, puis je l’embrassai une nouvelle fois, dans le cou, un peu plus longuement que précédemment, mais toujours de façon aussi tendre, pour lui prouver ma reconnaissance, mais aussi pour lui donner un peu de ce surplus d’amour que je ressentais pour elle à cet instant précis.

────────────☆ ♥ ☆ ♥ ☆────────────

I wanna be your forever, so baby will you be my wife. Now that we know a little better, we could have a real nice life. 'Cause I'm what you wanted and your what I need, so let's meet in between - We're gonna be the greatest love story this town has ever seen
Revenir en haut Aller en bas
http://i-love-miami.forumactif.com/t5994-luke-x-you-can-t-break-

avatar
Amy Sherman
MODO ★ TACTILE
MODO ★ TACTILE
★ messages : 1200
Message Re: LUKAMY ▬ Don't be afraid to fall, I'm right here to catch you ♥     ♦ Dim 6 Mai - 9:05    

Luke & Amy
DON'T BE AFRAID TO FALL, I'M RIGHT HERE TO CATCH YOU

Le voila le Luke que j'aimais encore plus. Celui qui osait. Qui n'avait pas peur de me froisser un peu. Je pourrais bien croire qu'il me croit toute fragile. Mais depuis le temps, il devrait savoir que je ne suis pas faites uniquement de papier non ? -Bon je ne suis pas faite d'acier non plus- Puis c'est comme ca que je marche : Je refuse bien souvent les choses, mais si on me pousse un peu, je les apprécie et je fais des efforts. Et cela comptait doublement pour l'homme qui partage ma vie en soit. Parce que je n'aimais pas déranger. Je n'aimais pas me laisser faire et surtout je n'aimais pas qu'on fasse quelque chose sur moi, comme les massages en tant normal. Tout ça car je ne me fichais pas du regard des gens la plupart du temps. Parce que trop longtemps, venant d'une famille riche, on m'a associé aux stéréotypes de fillette pourrie gatée -celle qui demande un poney pour leur anniversaire- qui ne fait rien de ses dix doigts alors que c'était faux. Et je le prouvais tous les jours... Comme si cela m'importait beaucoup qu'on me voit comme la femme que je suis, et pas une espece de réplicat de bourgeoise mal léchée -quoique parfois j'en avais des airs-. Lorsque je sentis ses lèvres dans mon cou et ses bras venir me blottir tout contre lui, je savais qu'il avait comprit le message. Et ce dernier comptait énormément. Que je sois enceinte ou pas c'était pareil. Même lorsque je me plaignais juste pour me plaindre -ca fait vraiment du bien par moment !- Et puis là, tout contre lui ainsi, je me sentais mieux. Aussi bien que possible. « Je t'aime. » Alors que bien rapidement, je lui demandais s'il se souvenait de la première fois qu'il avait touché mon ventre légèrement bombé. Je me mise à rire lorsque je l'entendais. Je ne me souvenais plus des détails de la grimace et autres. Mais l'essentiel était là et je me trouvais bien idiote. Maintenant je supportais bien ses mains, comme là, en venant à m'appliquer ma crème, tout doucement, tendrement. J'appréciais même beaucoup le moment. « Je trouvais ça ridicule de faire ça ! Alors pour moi c'était encore plus débile de venir faire un bisou !  » Ca ne servait à pas grand chose dans ma petite tête d'avant. Genre oui, on attendait un enfant. Mais c'était en état "attente" donc il fallait "attendre". Je ne faisais que la porter, en attendant le jour où je l'aurais dans les bras. Je sais pas comment j'ai pu réfléchir de manière aussi... Carré avant. Mais j'avais fais des efforts pour Luke a ce moment là ! Mais pas pour moi. Bon, ca m'avait décoincé un peu de ma vision droite mais pas assez pour éviter le drame. Alors que maintenant, j'étais presque gaga de chaque coup que Charlotte me donnait -même si je râlais pour la forme avant-. Je souriais doucement, caressant tendrement son bras tandis que je restais là, profitant de ses baisers sans me lasser nullement. « Je te remercie plutot... Je pense que c'est grace à toi que j'ai commencé à aimer chaque moment comme ça. » C'était on ne peut plus vrai, car il a toujours été avec moi, dans les deux cas. Je fermais les yeux pour profiter un peu plus, je pourrais clairement rester installée ainsi durant un moment, dans ses bras. « Puis si tu veux... Je peux te laisser parfois me remettre de la crème quand tu rentres du travail pour qu'on puisse parler tranquillement... Je crois meme que tu le fais bien mieux que moi. » Je gloussais un peu, parce que c'était ce que je pensais, et que je supposais s'avérer vrai dans l'optique où le matin, toute seule, je souhaite souvent me dépecher, n'étant toujours pas des plus a l'aise dans la salle de bain quand il n'y avait que moi. « Et je ne pense pas que Charlotte se plaindrait de savoir que Papa prend soin de ses deux femmes. »


────────────☆ ♥ ☆ ♥ ☆────────────

I couldn’t help but ask For you to say it all again. I tried to write it down But I could never find a pen. I’d give anything to hear You say it one more time, That the universe was made Just to be seen by my eyes.
Revenir en haut Aller en bas
http://i-love-miami.forumactif.com/t6059-amy-sherman

avatar
Luke Drake

★ messages : 980
Message Re: LUKAMY ▬ Don't be afraid to fall, I'm right here to catch you ♥     ♦ Dim 6 Mai - 15:03    

Amy & Luke
Don't be afraid to fall, I'm right here to catch you
I will stand by you, I will help you through. When you've done all you can do if you can't cope, I will dry your eyes, I will fight your fight, I will hold you tight and I won't let go

Est-ce que ç’avait quelque chose de ridicule et peu rationnel, donner un baiser sur le ventre de sa femme enceinte ? Tout dépendant de comment on considérait la question, oui et non. Oui parce qu’il était évident que même si l’enfant pouvait percevoir les sons, les contacts, un baiser, c’était léger, au point que ce genre de contact, il ne pouvait le percevoir. Mais dans ma tête, ce n’était pas pour autant que ce l’était complètement, dans le sens où j’avais toujours vu cela comme une marque d’affection qui faisait du bien, qui me faisait du bien en tout cas, un peu comme lorsque j’embrassais Amy sur la joue avant de quitter pour le boulot et ce, même si je savais très bien qu’elle dormait à poings fermés. Qu’elle ne le sente ou pas, cela ne venait, dans ma tête, rien changer au fait que jamais je ne saurais partir sans l’embrasser, puisqu’il me manquerait quelque chose, puisque j’éprouverais un certain regret à ne pas l’avoir fait. Pour moi, c’était un peu la même, concernant notre bébé à naître. Mais ne pouvant totalement m’opposer, et n’ayant pas envie de le faire, je me contentai de rire en harmonie avec ma fiancée quand elle me fit part - ou me rappela plutôt - de son état d’esprit à l’époque, ne cherchant pas à répliquer par la suite. Reprenant mon sérieux, je préférais lui faire part de propos plus profonds, plus sincères, que jamais je ne pensais lui avoir dit auparavant. Évidemment, je n’étais pas resté sans jamais la remercier, un des premiers exemples que j’avais de cela, c’était pendant nos petites vacances de Noël, quand elle m’avait permis de sentir la petite bouger pour la première fois, mais jamais je ne l’avais fait si concrètement, et je ressentais le besoin de le dire. Touché parce qu’Amy vint y ajouter, je souris doucement, et même si elle ne le vit pas, je me doutai qu’elle avait du le sentir un minimum, compte tenu que mes lèvres étaient toujours contre la peau douce de son cou au moment des faits. Je me décalai que lorsque je l’entendis reprendre la parole, pour me faire une proposition qui me surprit, mais de façon agréable, de façon qui vint me toucher. Mon étonnement se trahit par le fait que tout ce que je vins à lui répondre, ce fut:  « Vraiment ? » avant de sourire de nouveau, dans un soupir qui trahissait un contentement, mais aussi une fébrilité. Fébrilité parce que je ne pouvais pas nier que j’aimais être comme ça, avec elle, et l’éventualité que cela devienne un rituel - occasionnel du moins - ne pouvait que me faire plaisir. Clairement, je ne pouvais refuser, même si je ne voulais pas que cela devienne un fardeau non plus pour ma fiancée. Mais cette dernière termina de me convaincre à son nouvel argument, qui laissa un sourire plaqué sur mon visage, jusqu’à ce que je reprenne mon sérieux, pour lui dire:  « Merci… » Merci de quoi ? Merci de simplement me permettre de prendre soin d’elle, même si je savais que pour elle, ce n’était pas toujours simple de se laisser aller, qu’importe si c’était pour des banalités ou des choses plus importantes. Estimant que ce n’était pas suffisant, ce simple mot, bien qu’il voulait en dire beaucoup, je lui taquinai la mâchoire du bout du nez - ne me voyant pas glisser mon doigt sur son menton alors que mes mains étaient encore enduites de crème - l’invitant à tourner la tête, le temps que je vienne sceller mes lèvres avec les siennes en un doux baiser. Ce fut qu’une fois que celui-ci prit fin que je repris mon doux traitement, continuant de promener mes mains sur le ventre de ma fiancée, faisant attention à ne pas oublier quelconque partie qui nécessitait qu’on y applique la lotion. Tandis que je m’y affairais, je décidai de lui avouer:  « Tu sais, j’adore prendre soin de toi, et de vous deux... Même si c’est tout simple, comme là… » Qu’est-ce que j’insinuais ? Que si parfois, elle voulait que je fasse quelque chose pour elle, et que je n’en prenais pas l’initiative, elle pouvait toujours me le demander, puisque rien ne me ferait plus plaisir. J’allais faire des efforts, c’était certain, mais en mon sens, il valait mieux qu’elle le sache, histoire qu’elle n’hésite plus, alitée ou pas, enceinte ou pas. Cependant, je n’en fis pas davantage, d’autant plus que je vins à terminer d’appliquer la lotion partout sur son ventre, ce que je lui fis savoir en tapotant doucement dessus, sans lui faire mal, mais suffisamment, visiblement, pour embêter Charlotte, qui vint envoyer un coup pile là où ma main s’était posée. Cela me valut de dire:  « Oups… » avant d’en rire doucement, puis de rattraper le coup en passant mes doigts en une douce caresse, ajoutant par la suite, d’un ton plus léger:  « Et puis il y a des avantages, j’ai les mains douces et parfumées maintenant. » Bon, c’était une blague plus qu’autre chose, je l’admettais, je ne faisais pas ça pour le plaisir de m’hydrater les mains non plus. Je l’avais fait pour le plaisir de me rendre utile, pour le plaisir d’être avec ma fiancée, et ce plaisir, il était si grand que maintenant, même si je ne l’avouai pas tout de suite à voix haute, je n’avais pas envie qu’elle se détache de mon étreinte, fini ou pas, pas maintenant en tout cas.

────────────☆ ♥ ☆ ♥ ☆────────────

I wanna be your forever, so baby will you be my wife. Now that we know a little better, we could have a real nice life. 'Cause I'm what you wanted and your what I need, so let's meet in between - We're gonna be the greatest love story this town has ever seen
Revenir en haut Aller en bas
http://i-love-miami.forumactif.com/t5994-luke-x-you-can-t-break-

avatar
Amy Sherman
MODO ★ TACTILE
MODO ★ TACTILE
★ messages : 1200
Message Re: LUKAMY ▬ Don't be afraid to fall, I'm right here to catch you ♥     ♦ Dim 6 Mai - 19:18    

Luke & Amy
DON'T BE AFRAID TO FALL, I'M RIGHT HERE TO CATCH YOU

Malgré tout, parler de ce passé qui avait tout pour être douloureux, me faisait du bien. Non pas de ressasser les choses tristes, d'ailleurs, je les évitais dans la discussion, plutot les choses idiotes que j'avais menée à faire en pensant qu'il n'y avait pas tant de partage et de communication durant une grossesse. Je n'appuya pas trop non plus le sujet, parce qu'il ne fallait pas vraiment en abuser non plus. Cependant, je vins lui proposer de réitérer ce petit moment des plus agréables pour lui comme pour moi pour un faire un instant de discussion, surement après le travail, pour qu'il puisse me raconter sa journée tranquillement. J'hochais doucement la tête alors qu'il me demandait si c'était sérieux. Bah oui, je n'étais plus l'Amy détestant qu'on touche son ventre. J'acceptais même les bisous et les discussions alors... « Mais c'est tout a fait normal... J'ai jamais proposé parce que c'est plus une corvée pour moi qu'autre chose. Mais si ca te dérange pas... J'aime beaucoup être comme ça et puis ca fait une sorte de massage. »  Il arriva plus proche dans mon cou, me faisant tourner la tête en sa direction afin de l'embrasser longuement, appréciant cet échange si naturel entre nous, et pourtant, cela voulait etre plus. Un message, un remerciement silencieux malgré le fait qu'il en avait déjà fait un oralement. Après ça, je vins simplement poser ma tête sur son épaule pour m'appuyer un peu plus tout contre lui alors qu'il continuait à caresser mon petit bidon simplement. Il vint à m'avouer qu'il aimait prendre soin de moi et la petite ce qui arriva à me faire sourire longuement. « Je commence doucement à m'y faire mon chéri. » Oui, j'essayais de le laisser faire, et j'essayerai de faire des efforts, de compter davantage sur lui, même si je devais bien l'avouer que c'était déjà beaucoup pour moi. Faire l'assistée, j'allais devoir le faire durant huit longues semaines... Je ria un peu lorsqu'il tapota mon ventre, venant à trouver une Charlotte ayant du répondant en guise de réponse. Moi ca ne me dérangeait pas, il fallait voir ca avec la principale concernée. Je venais de nouveau à tourner la tete pour lui embrasser la joue, pile à la bonne hauteur pour ça. « T'es le plus fort pour avoir les mains douces de toute manière ! » C'est pas comme s'il les hydratait quand il était au boulot... Ah si. « Mais c'est aussi pour ca que je t'aime. »


────────────☆ ♥ ☆ ♥ ☆────────────

I couldn’t help but ask For you to say it all again. I tried to write it down But I could never find a pen. I’d give anything to hear You say it one more time, That the universe was made Just to be seen by my eyes.
Revenir en haut Aller en bas
http://i-love-miami.forumactif.com/t6059-amy-sherman

avatar
Luke Drake

★ messages : 980
Message Re: LUKAMY ▬ Don't be afraid to fall, I'm right here to catch you ♥     ♦ Dim 6 Mai - 19:59    

Amy & Luke
Don't be afraid to fall, I'm right here to catch you
I will stand by you, I will help you through. When you've done all you can do if you can't cope, I will dry your eyes, I will fight your fight, I will hold you tight and I won't let go

Plus que ravi, j’eus un sourire digne d’un gamin quand Amy vint me confirmer qu’elle voulait bien me laisser faire ce qu’elle considérait comme une corvée. Comment cela pourrait me déranger ? Me faire plaisir, c’était là un terme plus approprié. Évidemment, je ne perdais pas de vue que c’était une banalité, un geste du quotidien, mais je voyais plus l’occasion d’avoir un moment câlin avec ma fiancée, indirectement avec notre fille par la même occasion, un moment qui était susceptible de nous plaire à tous les deux, de ce que je comprenais des dires de ma fiancée. N’ayant clairement pas besoin de plus, je laisser ce baiser faire le boulot qu’il avait à faire, soit d’exprimer pleinement mon contentement, ma reconnaissance, puis je conclus par des mots, les suivants:  « Dans ce cas… Je vais laisser la lotion juste ici, et le soir, après le boulot, je vais te libérer de cette corvée. » Je lui rendais service, elle me rendait heureux, que pouvais-je demander de plus ? Pas grand-chose, sauf peut-être que ces moments soient plus fréquents, que ces moments soient moins forcés, plus spontanés. Je devais mettre du mien, mais j’avais quand même jugé préférable d’y mettre mon grain de sel, faire valoir mon point de vue sur la question. Amy ne le prit pas mal, au contraire, elle vint à me répondre de façon plus qu’agréable, avec ce petit baiser, tout à fait adorable, sur ma joue. Mes craintes et réticences désormais complètement estompées, je profitai du fait que je n’avais plus à tant bouger mes mains pour le moment pour resserrer un peu plus mes bras autour d’elle, pour l’emprisonner dans mes bras, pour la garder contre moi, comme elle semblait vouloir être aussi. Fermant les yeux pour profiter de l’instant précis, je les rouvris à son commentaire, riant doucement à ce dernier, avant de me radoucir, pour lui répondre:  « Je t’aime tout autant, si ce n’est pas plus, ma chérie. » Je sentais que c’était le minimum, sachant que je ne lui avais pas dit précédemment alors qu’elle, si. Percevant un mouvement de la part de Charlotte sous ma main au passage, j’ajoutai:  « Je t’aime aussi, ma puce… » L’air innocent, je commençai à tracer un dessin invisible sur la peau de ma douce, me rendant compte que lorsque je m’arrêtai et que je me retrouvai à appuyer un peu plus, je pouvais percevoir un mouvement de la part de la petite, comme si elle essayait de suivre mon doigt. Souriant, amusé, je repris le mouvement, l’air innocent, pour arrêter de nouveau, puis reprendre, en même temps que je retrouvais le fil de la conversation. Enfin, je changeai le sujet de celle-ci, demandant plutôt, par curiosité, puisque nous étions dans le mode de discussion « Que faire avant l’arrivée de bébé Cha » :  « Tu as pensé à ce que tu voulais apporter, pour la maternité ? » Puisqu’éventuellement, prochainement même, il nous faudrait bien préparer un sac, deux sacs, pour Charlotte, et pour sa maman, pour que le séjour à l’hôpital soit plus agréable, et que nous ne soyons pas aux prises avec des arrangements de dernière minute, surtout si je venais à travailler le jour où la petite allait pointer le bout de son nez.

────────────☆ ♥ ☆ ♥ ☆────────────

I wanna be your forever, so baby will you be my wife. Now that we know a little better, we could have a real nice life. 'Cause I'm what you wanted and your what I need, so let's meet in between - We're gonna be the greatest love story this town has ever seen
Revenir en haut Aller en bas
http://i-love-miami.forumactif.com/t5994-luke-x-you-can-t-break-

avatar
Amy Sherman
MODO ★ TACTILE
MODO ★ TACTILE
★ messages : 1200
Message Re: LUKAMY ▬ Don't be afraid to fall, I'm right here to catch you ♥     ♦ Lun 7 Mai - 11:07    

Luke & Amy
DON'T BE AFRAID TO FALL, I'M RIGHT HERE TO CATCH YOU

Une longue étreinte, c'est bien ce qui me fallait en ce moment même, alors quand je le sentis resserrer ses bras doucement pour me permettre de me sentir encore plus proche, j'étais simplement aux anges. « Merci chéri. » Je fermais les yeux en appréciant le moment, toute cocoonée contre ma moitié. Est-ce que je pouvais être plus heureuse que ca ? Surement bien que oui si je n'avais pas à rester dans le lit. Je me mis une nouvelle fois à rire venant à lui chuchoter près de son oreille : « Plus que moi c'est impossible tu sais... » avant de ricaner davantage quand la petite vint à bouger pour dire que Luke ne l'oublie pas encore. Il rajouta bien rapidement un mot à l'intention de notre bébé. Je gardais les yeux fermés avant de sentir un nouveau mouvement. Tant sur qu'à l'intérieur de mon ventre. Curieuse, j'ouvris les yeux doucement pour voir que le papa comme la fille s'amusaient dans un chassé croisé avec comme seul obstacle ma peau. Je souriais, les laissant faire autant de temps qu'ils le voulaient sans que cela vienne à me gêner vraiment. Je les regardais simplement, un simple sourire aux lèvres, plus spectatrice qu'autre chose, mais ça ne me dérangeait pas plus que ca. « Mmmh... » C'est tout ce que je fis en premier lieu lorsqu'il vint reprendre la conversation, ayant moi même perdu le fil dans la contemplation silencieuse. Je dus rassembler mes esprits du mieux que je pus pour finalement pouvoir lui répondre : « J'ai vraiment rien prévue... Faudra que je fasse un sac pour être parée à toute éventualité oui... Mais je suis tellement tete en l'air que je vais surement oublier des choses. » Mis à part la trousse de toilette obligatoire que je n'oublie pas, quelques habits pour moi ainsi que bébé Chat, je ne voyais pas tant quoi prendre. Sur le coup, j'étais un peu bleu dans le domaine. J'avais jamais passé une nuit à l'hopital en étant préparé. Ca avait toujours été précipité et qu'on me ramène ma trousse ainsi que des vetements pour sortir.
Comme si je m'ennuyais de ce qu'il faisait, je revins guider les mains de mon homme, pour qu'il continu de faire ce qu'il faisait précédemment tout en parlant un peu. « Ca me fera bizarre de pas être à la maison. » réalisant un peu ce que je disais petit à petit, j'en vins à conclure à quelque chose de terrible pour moi : « Comment je vais dormir moi ! » Sans mon petit confort, mes petites habitudes et Luke surtout. Ce serait terrible... Pour nous deux peut etre même ! Et tandis que je réfléchissais à ce fait bien douloureux, je regardais mon ventre pour voir que sur le coté une bosse se formait, puis se retirait, pour revenir de plus belle. De l'intérieur, c'était une sensation étrange. A la place de parler, je continua de guider la main de mon beau brun, la déplacant jusqu'a cette bosse anormale cabossant la rondeur, pour lui signifier de regarder de plus près, comprenant que Charlotte avait elle aussi envie de nous rejoindre dès qu'elle le pourrait.


────────────☆ ♥ ☆ ♥ ☆────────────

I couldn’t help but ask For you to say it all again. I tried to write it down But I could never find a pen. I’d give anything to hear You say it one more time, That the universe was made Just to be seen by my eyes.
Revenir en haut Aller en bas
http://i-love-miami.forumactif.com/t6059-amy-sherman

avatar
Luke Drake

★ messages : 980
Message Re: LUKAMY ▬ Don't be afraid to fall, I'm right here to catch you ♥     ♦ Lun 7 Mai - 14:02    

Amy & Luke
Don't be afraid to fall, I'm right here to catch you
I will stand by you, I will help you through. When you've done all you can do if you can't cope, I will dry your eyes, I will fight your fight, I will hold you tight and I won't let go

Allions-nous vraiment nous lancer dans une compétition de celui qui aimait le plus l’autre ? Il y aurait de quoi faire, surtout dans un moment si tendre, rempli d’affection, mais honnêtement, je n’en voyais pas la nécessité. Surtout, je préférais bien loin me montrer touché et attendri par la déclaration de ma fiancée que de commencer à lui dire que je n’étais pas d’accord, que je l’aimais plus qu’elle ne pouvait m’aimer. Ça ne se faisait pas, et tant et aussi longtemps qu’elle savait à quel point je l’aimais, et que je savais que je l’aimais en retour, le reste n’était plus nécessaire. Je ne demeurai toutefois pas sans lui fournir quelconque réponse, saisissant l’occasion qui m’était offerte, liée au fait qu’elle avait légèrement tourné la tête, pour capturer ses lèvres. Mais je dus le faire plus furtivement que prévu dans un premier temps, notre fille réclamant de l’attention aussi, en petite jalouse qu’elle semblait être parfois. Et de l’attention, elle en eut, plus que je ne l’aurais cru dans un premier temps. Parce que dans un premier temps, je n’aurais pas pensé qu’elle allait réagir aussi vivement au fait que je vienne promener mon doigt sur le ventre arrondi de sa maman qui la gardait bien au chaud. Mais bien rapidement, cela devint source d’amusement pendant un temps, temps dont je ne voulus pas abuser non plus, ne voulant pas causer quelconque inconfort à ma future épouse, même si elle ne protesta pas, pour le moment en tout cas. Reprenant la parole, changeant le sujet, je la laissai répondre à mes dires, souriant doucement, amusé, peut-être un peu taquin. Ça n’avait toutefois rien de méchant, surtout que ce n’était pas un problème qui serait bien dramatique, comme je le prouvai en lui répondant:  « Si tu oublies quelque chose, je te l’apporterai. Ce n’est pas comme si j’avais l’intention d’aller bien loin pendant ce temps. » Si ce n’était que de moi, pour tout dire, je ne quitterais pas la maternité, pas un seul instant, pas même la nuit. Évidemment, ce n’était pas permis, et je n’allais pas prendre un tour de garde seulement pour être à côté de ma femme et ma fille, conscient qu’il y aurait bien des choses à faire pendant ce temps, entre autres m’assurer que la maison soit prête pour leur arrivée. Mais pour compenser, dès que j’aurais un moment, j’allais être à l’hôpital, dans la chambre, avec les deux femmes de ma vie, la question ne se posait même pas. Parce que moi, je ne saurais supporter être loin d’elles plus longtemps que ce qui m’était obligé, et comme je m’y en attendais un peu, Amy vint à me dire que le contraire sera aussi vrai. Tirant une petite moue un peu triste, je répondis:  « Ça me fera bizarre aussi… » Je voulus la rassurer en ajoutant que ce serait pour la bonne cause, que ce ne serait pas bien long et qu’après, nous serions tous les trois, à la maison, mais je n’en eus pas le temps que ma douce reprit la parole, me faisant sourire en coin, mais pas trop, conscient d’à quel point c’était difficile pour elle. Réfléchissant à toute vitesse, ne me voyant pas lui dire qu’elle serait très certainement assez fatiguée pour s’endormir d’elle-même, je repérai la petite peluche qui était là, au coin du lit, répondant:  « Tu pourrais peut-être apporter Lulu avec toi ? » Bon, ce n’était pas l’idéal, mais ce n’était mieux que rien, non ? En disant cela toutefois, j’eus une autre idée, me rappelant de comment elle s’en était tirée pour dormir un minimum pendant son voyage professionnel, à New York, avant que je décide de la surprendre. Mais alors que j’hésitais à lui en parler, je décidai, au final, de le garder pour moi, et qui sait, de lui faire la surprise au moment voulu, quand Amy vint capter de nouveau mon attention, autrement qu’en me demandant de continuer à jouer à cache-cache avec notre fille. Intrigué, je la laissai faire, baissant le regard pour voir ce qui en était. Au début, je ne le vis pas, je sentis une bosse se former, sous ma main. Écarquillant les yeux, je relevai ma paume un instant, attendant que l’évènement se reproduise, même si j’avais cru comprendre ce qui en était. Ceci n’arrivant pas, pas tout de suite, je traçai de mon index un petit cercle sur le ventre d’Amy, environ là où j’avais senti la petite rondeur se former. Celle-ci revint à la charge, se soulevant doucement, faisant sortir de ma bouche un bruit qui mélangeait surprise et amusement. Emporté par le moment pendant quelques secondes, ce fut qu’après que je fus capable de reprendre la parole, et dire:  « Elle essaie de pousser avec son pied… » Comment je trouvais ça ? Les mots me manquaient tant c’était fascinant, tant c’était adorable à mes yeux. Attendri, je bougeai un peu plus ma main, recommençai le geste de mon doigt en appuyant un peu, mais cette fois-ci en disant, d’une petite voix:  « Tu viens par ici, bébé Cha ? Papa est là… » Cela prit un petit instant, mais je vis doucement le ventre de ma fiancée se soulever, tout près de là, me faisant sourire un peu plus largement, voire même rigoler à un moment quand je vis un petit coup de pied, plus rapide, partir dans la même direction. Reposant ma main en entier, pour caresser le ventre de ma douce, comme si je voulais être certain que ça ne lui fasse pas mal non plus, je conclus, avec amusement:  « Elle a bien bougé pendant quinze minutes pour aujourd’hui, voire plus. » Après, je me doutais que ce ne serait pas aussi simple dans les prochaines semaines, puisqu’elle allait éventuellement avoir encore moins de place, mais c’était un bon début, c’était encourageant, j’avais envie de dire et surtout, dans le cas présent, c’était on ne peut plus adorable, à mes yeux, en tout cas.

────────────☆ ♥ ☆ ♥ ☆────────────

I wanna be your forever, so baby will you be my wife. Now that we know a little better, we could have a real nice life. 'Cause I'm what you wanted and your what I need, so let's meet in between - We're gonna be the greatest love story this town has ever seen
Revenir en haut Aller en bas
http://i-love-miami.forumactif.com/t5994-luke-x-you-can-t-break-

avatar
Amy Sherman
MODO ★ TACTILE
MODO ★ TACTILE
★ messages : 1200
Message Re: LUKAMY ▬ Don't be afraid to fall, I'm right here to catch you ♥     ♦ Mar 8 Mai - 0:10    

Luke & Amy
DON'T BE AFRAID TO FALL, I'M RIGHT HERE TO CATCH YOU

Bon... On avait encore un bon mois et des poussières pour encore penser au sac mais... Je pouvais toujours commencer à y mettre certaine choses. Pas les plus importantes, mais au moins, ce sera déjà ça de fait au besoin. Je souriais un peu lorsqu'il vint à me dire qu'il me rapporterai des choses si j'en avais oublié. Mon petit homme est vraiment un ange. Même si bon, je suppose qu'il le fera aussi pour lui. Ou en tout cas pour éviter de m'entendre raler sur moi même en mode "Mais j'oublie toujours la moitié des choses bordel !" puis bon, j'imaginais pas que ça irait dans l'urgence au vu que j'étais bloqué ici, aussi longtemps que je pouvais pour que notre fille continue encore de rester au chaud, et au moins, qu'elle puisse se tourner de la bonne manière. En tout cas, je l'espérais. Un sourire encore plus grand vint a s'afficher lorsqu'il me proposa Lulu. Je pensais pas vraiment le prendre. Trop peur qu'on croit que c'est pour Charlotte alors que c'est MA peluche à moi. Et que j'ai clairement pas envie de la preter. J'en ai gardé qu'une, celle qui compte le plus pour moi alors non, je suis pas égoiste !
Puis Charlotte vint a nous dire qu'elle voulait plus d'attention encore, en faisant en sorte d'arriver à se montrer. Même si j'étais surprise et que c'était bien la première fois qu'elle le faisait, je pensais d'abord à le faire sentir à Luke qui mit un petit temps à réalisé, puisqu'elle s'était faite timide d'un coup pour finalement reprendre de plus belle par après, lorsque mon fiancé recommença à tracer des formes avec son doigts. Je riais un peu, c'était quelque chose, qui, en temps normal et seule, m'aurait certainement fait peur. En tout cas sur le début, puisque c'était une nouvelle sensation, que je ne saurai définir franchement et je n'aurais pas su si notre fille allait bien. Mais là, elle se mouvait depuis un bon moment, alors je savais que c'était normal, et le fait d'avoir Luke me rassurait aussi un temps soit peu. Mon homme recommença un peu après, ayant bougé un peu, pour voir que le pied appuyait de plus belle, assez proche de là où il s'était posé. Je souriais en voyant cette interaction toute mignonne, meme si elle n'y allait pas de main morte pour cogner le ventre pour appuyer dessus par après. « C'est surement parce qu'elle sentait que je me sentais pas bien ce matin et en rentrant. Ca a dû l'empêcher de dormir alors elle bouge en comprenant que maman s'est calmé et qu'elle sait qu'elle aura son moment de gloire. N'est-ce pas ma petite puce... » Fis-je en changeant de voix sur la fin, provocant un petit coup pile là où la main de Luke était. « Surement qu'elle va dormir comme un loir maintenant. » Enfin, surtout quand elle aura finit de remuer ainsi en fait. « Dis Luke... Pendant tes jours de repos, et... comme je suis  définitivement coincée... On pourrait...» Je laissais le suspens, surtout en ne sachant pas si c'était une si bonne idée. C'était juste une supposition comme ça en fait. « On pourrait discuter du mariage... ? Enfin... De petits détails... »


────────────☆ ♥ ☆ ♥ ☆────────────

I couldn’t help but ask For you to say it all again. I tried to write it down But I could never find a pen. I’d give anything to hear You say it one more time, That the universe was made Just to be seen by my eyes.
Revenir en haut Aller en bas
http://i-love-miami.forumactif.com/t6059-amy-sherman

avatar
Luke Drake

★ messages : 980
Message Re: LUKAMY ▬ Don't be afraid to fall, I'm right here to catch you ♥     ♦ Mar 8 Mai - 1:50    

Amy & Luke
Don't be afraid to fall, I'm right here to catch you
I will stand by you, I will help you through. When you've done all you can do if you can't cope, I will dry your eyes, I will fight your fight, I will hold you tight and I won't let go

Charlotte était-elle sensible à ce point aux réactions et aux ressentis de sa mère ? Je ne savais pas, jamais je ne le saurais, mais je n’étais pas prêt à écarter la possibilité. Après tout, ce n’était pas pour rien que les experts disaient que le stress n’était pas bon pour un bébé, parce que ça perturbait le corps, parce que ç’avait un impact sur le bébé. Et ce qu’Amy avait ressenti, c’était une source de stress, d’une certaine façon. Mais était-ce pour cela que maintenant, elle se permettait de s’agiter un peu plus, créant pour nous une sorte de jeu qui était tout à fait mignon et agréable ? C’était ça qui me faisait hésiter. Mais refusant de briser la magie, parce que je ne pouvais nier que je prenais un certain plaisir dans tout cela, d’autant plus que c’était la première fois que ses coups étaient apparents de la sorte, je n’en fis donc rien, me contentant de sourire doucement lorsque ce fut au tour d’Amy d’adresser la parole à notre petite princesse. Puis, je rigolai quand je sentis un coup sous ma main mais pas trop longtemps, m’arrêtant à temps pour écouter ma fiancée dire que maintenant, notre petite puce allait certainement dormir. Peut-être que oui, peut-être que non. Elle agissait à sa guise, après tout, même si elle avait fait pas mal d’exercices pour le coup, alors le cas où elle ne bougerait plus pendant un temps ne serait pas tant étonnant. Malgré cela, je me surpris à dire:  « Elle a besoin de repos, elle aussi… », ce qui était tout à fait aléatoire, mais qui fut suffisant pour me faire changer mon attitude. En effet, je cessai de jouer doucement avec elle. Je ne retirai pas mes mains pour autant, mais plutôt que de tracer de légers dessins, je les laissai, à plat, les bougeant en de douces caresses, un peu comme précédemment, lorsque j’appliquais la lotion sur la peau de ma fiancée. Je ne réfléchissais pas en posant ce geste, celui-ci me venant tout à fait naturellement, parce qu’il me rendait à l’aise, parce qu’il me rendait heureux. Et encore mieux, il ne m’empêchait pas de porter mon attention sur la discussion, réagir à celle-ci. Réagir parce que ne voyant pas où elle voulait en venir, j’étais intrigué, voire un tantinet inquiet, même si ça ne se voyait pas, d’autant plus que je ne voulais pas que ça se voit. Mais je me détendis bien rapidement, lorsqu’elle arriva au bout de sa question, question qui me fit automatiquement sourire. Et ce fut sans hésitation que je répondis:  « Bien sûr. » J’avais même envie de lui dire que la question ne se posait pas, que ce serait même le moment parfait pour ce faire, mais je me ravisai, estimant que peut-être ce ne serait pas l’idéal, m’exciter à l’idée que ma fiancée soit alitée, d’une certaine façon. Mais j’étais content de voir qu’elle pensait déjà à des façon qu’elle pouvait s’occuper pendant ce temps. Et ça, je pouvais moins bien le cacher, d’où le fait que je vins à dire:  « Et tu sais, si l’envie te prend de chercher des idées pendant que je ne suis pas là, tu peux. Rien ne t’empêche de m’envoyer un message, ou me demander de tout regarder une fois que je serai à la maison. » Parce que je voulais participer, mais je ne voulais pas qu’elle tourne en rond non plus si l’envie lui prenait de trouver des idées, chercher certaines choses. Et puis, pour des détails, je savais que je ne serais pas difficile, que je la laisserais choisir sans moi, tant et aussi longtemps que je savais à quoi m’en tenir. Ce n’était pas être passif, à mon avis. D’ailleurs, souhaitant me montrer impliqué, curieux aussi, un peu, je demandai à la suite:  « As-tu une idée de ce que tu voudrais voir, régler ? » Qui sait, peut-être que je pourrais être un tantinet productif aussi, et y songer également ? Je ne disais pas que je le ferais tout de suite, mais puisque le sujet était sur la table, pourquoi pas ?

────────────☆ ♥ ☆ ♥ ☆────────────

I wanna be your forever, so baby will you be my wife. Now that we know a little better, we could have a real nice life. 'Cause I'm what you wanted and your what I need, so let's meet in between - We're gonna be the greatest love story this town has ever seen
Revenir en haut Aller en bas
http://i-love-miami.forumactif.com/t5994-luke-x-you-can-t-break-

avatar
Amy Sherman
MODO ★ TACTILE
MODO ★ TACTILE
★ messages : 1200
Message Re: LUKAMY ▬ Don't be afraid to fall, I'm right here to catch you ♥     ♦ Mar 8 Mai - 15:43    

Luke & Amy
DON'T BE AFRAID TO FALL, I'M RIGHT HERE TO CATCH YOU

Je restais là, à regarder le spectacle. N'être que là, à voir ce qui se passe, tant avec la petite puce que Luke m'allait très bien je devais l'avouer. C'était beaucoup moins stressant que toute autre chose du moment. Simplement les yeux sur mon ventre arrondi, les mains de l'homme de ma vie par dessus. Ca allait bien ensemble. Et sans que je ne le contrôle ou quoique ce soit, j'en vins à sourire à ma pensée. Cette image que j'avais là, sous le nez, était tout simplement celle que j'adorais voir en ce moment. Ca m'inspirait, ca me tranquilisait aussi, d'une certaine manière. C'était un peu le cadre de la "famille réunie." J'hochais la tete en entendant qu'elle avait besoin de repos. En soit... Elle grouillait depuis longtemps, mais ne bougeait que depuis une quinzaine de minute, ce qui, en soit, était largement assez. Mais je ne la sentais pas se reposer depuis bien longtemps... Bah... En fait, depuis que je me suis réveillée la boule au ventre. Et j'espérais réellement qu'elle se repose bientot, pas parce que j'en avais marre ou quelconque idée du genre, bien loin de moi cette idée, mais simplement parce que comme le disait Luke, elle avait besoin de ce repos.
C'est là que j'en profitais pour exposer mon idée de passe temps pour temps de repos dont j'avais bien envie de m'occuper. En tout cas, avec lui. Parce que sans se leurrer. La période où nous avions décidé de nous marier approchait à grand pas et que pour l'instant... On avait rien préparer. Mis à par que ce serait mi-été, et que nous ne voulions pas que la reception par après soit en intérieur, parce que Miami en été... Pas besoin d'en dire plus qu'on a tous comprit. Cependant, je vins à secouer la tete bien rapidement de par les dires de mon futur époux. « Non ! Je veux qu'on fasse tout ensemble. J'aurai bien d'autres occupations toute seule. » Netflix... Ecrire un peu ... Parler simplement à Bébé Cha' ... Plein de chose en perspectives. Bon dit comme ça y'avait pas grand chose. Mais quand on se perd sur Netflix ou internet... On en a pour des heures d'occupation là ! Puis Luke vint me demander ce que je voulais régler. Mmmh... Tout ? Enfin... Tout ce qui puisse etre décidé depuis un lit ou un canapé ? « Des petites choses... Notre premiere danse... Des couleurs... Des petits trucs dans le genre ! » Je papillonne des yeux même s'il ne le voit pas, tout ces genres de choses, me donnent surtout envie d'en parler avec lui. Sans... Ce serait surtout ennuyant en fait. « T'en pense quoi ? Parce que je crois que ca pourrait nous alléger un peu tout ca... » Alors que Bébé Cha ne se calmait toujours pas, prenant un malin plaisir à bouger.


────────────☆ ♥ ☆ ♥ ☆────────────

I couldn’t help but ask For you to say it all again. I tried to write it down But I could never find a pen. I’d give anything to hear You say it one more time, That the universe was made Just to be seen by my eyes.
Revenir en haut Aller en bas
http://i-love-miami.forumactif.com/t6059-amy-sherman

avatar
Luke Drake

★ messages : 980
Message Re: LUKAMY ▬ Don't be afraid to fall, I'm right here to catch you ♥     ♦ Mar 8 Mai - 22:57    

Amy & Luke
Don't be afraid to fall, I'm right here to catch you
I will stand by you, I will help you through. When you've done all you can do if you can't cope, I will dry your eyes, I will fight your fight, I will hold you tight and I won't let go

Le fait qu’elle vienne à réfléchir au mariage pendant que je travaillais n’était qu’une banale idée qui m’était venue comme ça, parce que dans ma tête, je ne pouvais pas la priver de chercher, de réfléchir, parce que j’étais en train de travailler. Mais puisqu’Amy semblait insister sur le fait que je devais être présent pour organiser le mariage, même si ce n’était que pour de petits détails, je n’allais pas m’imposer, je n’allais pas en dire davantage, refusant de lui montrer, de laisser sous-entendre quoi que ce soit d’autre que cette envie que j’avais de participer activement et m’impliquer. Préférant de loin le démontrer, je vins à lui demander de faire vite fait une liste de ce que nous devions voir. Pas élaborée, pas tout de suite, nous avions encore du temps pour ce faire. Mais une énumération brève, c’était bien suffisant, et ce fut pile ce qu’elle vint à me fournir. Comme je m’y en attendais, c’était là des détails, mais qui étaient importants, qui se devaient d’être mis en place, si on voulait que ce jour soit effectivement un des plus beaux jours de notre vie. Étant tout à fait d’accord, je ne me voyais pas soudainement changer d’avis, je ne me voyais pas lui présenter une opinion contraire, d’où le fait que lorsqu’elle me demanda ce que j’en pensas, ce fut sans hésiter, encore une fois, que je lui répondis:  « Je pense que c’est une excellente idée. » J’étais conscient que cet avis était pas mal répétitif de ce que j’avais dit précédemment, mais à quoi bon changer ma réponse si cela n’avait pas raison d’être ? Plus encore, je voulus même continuer en commençant à en parler, mais bien rapidement, je, nous fûmes interrompus, par notre fille, qui s’agitait toujours, comme si elle réclamait de l’attention. À la blague, j’ajoutai, en lien avec ça:  « Tu as oublié de mentionner la tenue pour Mademoiselle juste ici… » Et dans cet ordre d’idées, ce serait pour ça qu’elle s’agitait ainsi, même si ça n’avait pas tant de lien, je m’en doutais bien. Comme pour montrer que ce n’était pas parce que nous ne lui adressions plus la parole qu’elle n’avait pas sa place, je continuai à caresser le ventre de ma fiancée, appliquant un tout petit peu plus de pression, un peu comme un massage pour ma future épouse, et une manifestation pour rassurer Charlotte. Ensuite, je repris mon sérieux, et je réitérai:  « Mais ça me va parfaitement. » Un petit sourire se forma sur mes lèvres, montrant mon impatience à l’idée d’arriver à cette étape de notre vie commune, qui promettait que de belles choses, j’en étais persuadé. En fait, je fus tant impatient que je me surpris, pendant quelques secondes, à y songer, à rêver, d’une certaine façon. Reprenant mon sérieux par la suite, je demandai à ma fiancée:  « Tu te souviens, il y a quelques semaines, de cette chanson, sur laquelle nous avons dansé, dans la cuisine ? » C’était un souvenir bien précis dans une marée de souvenirs doux et tendres qui nous étaient caractéristiques, d’où le fait que j’avais pris soin de tenter de le faire remonter à l’esprit de ma jolie blonde, avant de finalement en venir au point, et donc dire:  « Je l’aimais bien, cette chanson… » Et donc, serait-ce une chanson possible pour notre première danse, ou pour un autre moment quelconque du mariage ? C’était là où je voulais en venir, mais je ne m’osai pas à le demander directement. Au pire, ce serait qu’un propos, un petit souvenir adorable qui remontait à la surface, un peu comme précédemment, quand nous parlions de Mahlia, même si du coup, c’était beaucoup plus épisodique, beaucoup moins significatif, pour le moment en tout cas.

────────────☆ ♥ ☆ ♥ ☆────────────

I wanna be your forever, so baby will you be my wife. Now that we know a little better, we could have a real nice life. 'Cause I'm what you wanted and your what I need, so let's meet in between - We're gonna be the greatest love story this town has ever seen
Revenir en haut Aller en bas
http://i-love-miami.forumactif.com/t5994-luke-x-you-can-t-break-

avatar
Amy Sherman
MODO ★ TACTILE
MODO ★ TACTILE
★ messages : 1200
Message Re: LUKAMY ▬ Don't be afraid to fall, I'm right here to catch you ♥     ♦ Jeu 10 Mai - 0:00    

Luke & Amy
DON'T BE AFRAID TO FALL, I'M RIGHT HERE TO CATCH YOU

J'étais plutot soulagé qu'on puisse parler un peu mariage. Enfin, je n'imaginais pas en parler tout de suite, maintenant, mais en tout cas, lui demander si cela ne le dérangerai pas de petit à petit, trouver des petits détails à conclure. Même si c'était une heure par semaine de discussion, ca sera toujours ça de moins. Et je me disais qu'avec l'arrivée de Cha, on serait bien plus stressé si on devait tout finaliser pour le mariage sans avoir avancer avant. Surtout que je ne gagerai pas que nous serions certainement en pleine forme. Parce qu'un bébé ce n'était pas de tout repos, alors tout juste né... Beaucoup d'attention était à prévoir alors est-ce que nous aurions suffisamment de temps ? Je ne connaissais pas la réponse et de ce fait je préférais prendre de large précaution, soumettant l'idée de trouver nos couleurs, notre première danse, et d'autre détails encore. De quoi nous mettre en appétit, régler de petite chose, qui, je devais l'avouer, me rendrait aise de les savoir choisi.
Je me mis à rire un peu de la supposition du pourquoi notre bébé continuer de bouger. Qu'on ne l'oublie pas dans tout ça. « Mais Charlotte sera la plus belle de toute avec sa tenue ! » Même si nous n'avions pas encore choisis de tenue ou quoique ce soit. Je savais qu'elle serait la plus mignonne de toute et qu'elle serait à croquer. Est-ce que mon jugement était altérer parce que c'était notre fille ? Peut etre un peu. Un peu seulement -non completement en réalité mais chut-. J'appréciais le massage que me faisait Luke en même temps, parvenant à calmer la petite en même temps.
Puis mon homme parla d'une chanson. Je ne m rappelais plus sur le coup, plissant les yeux comme si cela allait m'aider à retrouver le souvenir plus facilement... Il fallait surtout que je replace les épisodes avant de retrouver. « Hmm... Celle qui fait... » puis je fredonnais un peu, me laissant moi même divaguer avec la mélodie. C'est vrai qu'elle était bien belle. Je l'aime bien cette chanson moi aussi. Alors avec un grand sourire je tournais la tete vers lui en hochant doucement la tete. « C'est vrai qu'elle serait parfaite pour ça... On la garde dans un coin de notre tete pour ça ? » Puis comme j'aimais toujours chanter, je vins à continuer de fredonner en me reposant un peu plus sur lui. « Ce serait déjà ça de choisit... Puis elle est importante cette danse non ? » en lui adressant un large sourire, toute heureuse.

────────────☆ ♥ ☆ ♥ ☆────────────

I couldn’t help but ask For you to say it all again. I tried to write it down But I could never find a pen. I’d give anything to hear You say it one more time, That the universe was made Just to be seen by my eyes.
Revenir en haut Aller en bas
http://i-love-miami.forumactif.com/t6059-amy-sherman

avatar
Luke Drake

★ messages : 980
Message Re: LUKAMY ▬ Don't be afraid to fall, I'm right here to catch you ♥     ♦ Jeu 10 Mai - 2:31    

Amy & Luke
Don't be afraid to fall, I'm right here to catch you
I will stand by you, I will help you through. When you've done all you can do if you can't cope, I will dry your eyes, I will fight your fight, I will hold you tight and I won't let go

Charlotte serait-elle vraiment la plus belle de toutes ? De tous les enfants présents en ces lieux, c’était sûr et certain. Mais allait-elle arriver première ? Je me sentais terrible de penser ainsi, mais je me disais que non, elle arriverait seconde. Seconde derrière sa mère, qui serait la plus belle de toutes. Mais elle serait seconde tout près, voire même presqu’à égalité, si près qu’il faudrait débattre pour savoir qui arrivait première, mais une chose était certaine, c’était que les deux femmes de ma vie allaient être superbes, et il était certain que je n’aurais d’yeux que pour elles. Je n’en doutais pas un instant, même si on ne savait pas encore ce qu’elle porterait, même si je ne savais pas ce qu’Amy allait porter, et que je ne le saurais pas avant le jour fatidique, avant le moment fatidique. Ça ne me rendait pas nerveux, pas une seule seconde, parce que je savais qu’elle serait parfaite, comme elle l’était toujours à mes yeux. Pour le coup, je ne voyais pas l’intérêt de m’y attarder, mais je ne me vis pas non plus complètement changer le sujet de la conversation. Je vins à lui parler de cette chanson, qui m’avait marqué plus que je ne l’aurais cru dans un premier temps, dans cette matinée qui se voulait toute simple, mais agréable. Et heureusement pour moi, ma douce s’en souvenait, comme elle vint me le confirmer en fredonnant doucement. Ayant toujours adoré sa voix quand elle chantait, ou juste quand elle fredonnait, je l’écoutai, en silence, tant et aussi longtemps qu’elle m’offrit la douce mélodie, même si je ne tardai pas à lui confirmer qu’on parlait bel et bien de la même chanson, en lui disant:  « Oui, c’est celle-là. » Je n’eus pas besoin d’ajouter quoi que ce soit d’autre qu’elle sembla avoir compris ce que je voulais dire, et encore mieux, notre avis semblait converger sur la question. Un sourire aux lèvres, je répondis à sa suggestion:  « Avec plaisir. » Me taisant par la suite, je refermai un peu plus mes bras autour d’elle, fermant les yeux un instant, juste pour l’écouter fredonner, les yeux fermés, me berçant par la mélodie. Je ne m’endormis pas toutefois, j’étais bien loin de là, comme je le prouvai en rouvrant les yeux lorsqu’elle reprit la parole, à temps pour voir son sourire, si mignon, contagieux à un tel point qu’il me fit sourire aussi. Et ce sourire, il resta sur mon visage lorsque je lui répondis:  « En effet. » Je marquai une pause, le temps de venir l’embrasser sur la tempe avec tendresse, et je lui chuchotai à l’oreille:  « Notre première danse en tant que mari et femme… » Et à le dire comme ça, mon coeur se gonflait un peu plus, et il me tardait même d’y être, bien que je devais me montrer patient, et pour de bonnes raisons, afin que tout soit absolument parfait, à notre image à tous les deux. Bien sûr, ce n’était pas qu’une chanson qui allait tout faire, mais en effet, c’était un bon début, un détail potentiellement réglé. Et pour le moment, ce détail était suffisant pour m’enthousiasmer, peut-être un peu trop, à un tel point que je vins à avouer:  « Parfois, quand je pense à notre mariage, j’imagine le tout, à l’extérieur, avec des couleurs douces, et nos proches… Mais chaque fois, j’oublie le reste, parce que je ne vois que toi… Et je sais qu’aucune idée que je ne peux me faire de ce moment ne saura y rendre justice… » Est-ce que c’était clair, dit ainsi ? Je n’en étais pas tout à fait certain, mais je ne m’en sentais pas mal, parce qu’avoir une idée précis, une espérance, et être déçu, ce n’était pas ce que je voulais. Et puis, ce n’était que des idées, mon imagination qui s’amusait à me faire plaisir, mais aussi me rappeler que jamais rien ne saurait arriver à la hauteur de la réalité. Mais surtout, ça me faisait comprendre une chose, soit:  « Et même si je saurai être patient, même si on va prendre tout notre temps pour tout préparer, il me tarde de t’appeler ma femme, pour la première fois… » Et pour la fois suivante, et la suivante, et pour toujours, parce que c’était la chose la plus naturelle, parce que nous avions suffisamment attendu à mon avis. Quelques mois, ça ne ferait plus une énorme différence, mais il fallait que je me l’avoue quand même, et par la même occasion, je l’avais avoué à ma fiancé, dans une confession qui me laissa un peu rougissant, avec un sourire un peu plus timide au visage.

────────────☆ ♥ ☆ ♥ ☆────────────

I wanna be your forever, so baby will you be my wife. Now that we know a little better, we could have a real nice life. 'Cause I'm what you wanted and your what I need, so let's meet in between - We're gonna be the greatest love story this town has ever seen
Revenir en haut Aller en bas
http://i-love-miami.forumactif.com/t5994-luke-x-you-can-t-break-

avatar
Amy Sherman
MODO ★ TACTILE
MODO ★ TACTILE
★ messages : 1200
Message Re: LUKAMY ▬ Don't be afraid to fall, I'm right here to catch you ♥     ♦ Dim 13 Mai - 3:08    

Luke & Amy
DON'T BE AFRAID TO FALL, I'M RIGHT HERE TO CATCH YOU

Parler mariage c'était bizarre. Enfin oui et non. En fait, n'étant pas été une petite fille rêvant de ça... J'ai pas trop d'idée en tête, c'était comme ça. Je veux dire, j'avais pas d'idée précise, ou même d'idée que je me faisais petite. Non, j'avais rien. Parce même dans mes reves les plus fous, je ne me voyais pas vivre avec quelqu'un, ni même avoir une bague au doigt. Surement le coup de ce connard que j'avais eu un peu plus jeune. De la désillusion ? Surement bien oui. Mais tout ca se passait maintenant. J'avais un homme beaucoup trop bien pour moi, il était tout ce que je recherchais et il m'aimait alors oui, je ne voulais nullement le décevoir. Mais pour ce qui faisait partie des choix pour notre future union, il fallait bien que je l'avoue que je ne souhaitais rien faire seule et quasi tout faire avec lui -excepté la robe évidemment-. Je ne comptais pas vraiment en discuter ici et maintenant, juste aborder le sujet comme quoi nous pourrions éventuellement garder quelques heures lorsqu'il est en repos pour en parler, décider de quelques petites choses. Mais cela ne me déplu pas vraiment, au contraire puisque nous avions éventuellement déjà notre première chanson. Une magnifique chanson, qui, je ne pouvais nier, nous correspondait bien. « Vui notre toute première danse... » Je partais presque rêveuse de ce moment. Puis mon homme vint à la confidence, commencant à me dire ce qui lui passait par moment en tete. Et le pire, c'est qu'il nous donnait des bonnes idées : Code couleur clair : Check. Je vins à sourire longuement « Pourtant normalement les pensées idéalisent les choses... Tu crois vraiment que je serais plus jolie qu'un idéal ? » fis-je en continuant de sourire en le taquinant. Moi, je savais qu'il serait parfait. Car il l'est en toute occasion de toute maniere. Oui même maintenant, en jogging ! Il avait meme un certain charme -puis c'était toujours un plaisir de voir son pantalon tomber sur ses hanches-. « Mawn... Tu peux déjà m'appeler comme ça ... Je t'appartiens déjà toute entière et c'est pas une simple bague qui dira le contraire. » Je riais un peu. Bien sur il n'y avait pas que ca mais qu'importe, c'était une partie parmi tant d'autre. Evidemment il y avait aussi le nom de famille qui, lorsqu'il changera, finaliserait le fait que maintenant nous étions unis. « Mais j'imagine que tu auras plus de patience que moi... Quoique non.. Je vais devoir perdre tout ce que Charlotte m'a fait prendre pour le jour J. » Je triturais ma bague maintenant, la regardant, toujours aussi heureuse de l'avoir au doigt et non plus comme pendentif. « Mais... J'ai hate quand meme... »

────────────☆ ♥ ☆ ♥ ☆────────────

I couldn’t help but ask For you to say it all again. I tried to write it down But I could never find a pen. I’d give anything to hear You say it one more time, That the universe was made Just to be seen by my eyes.
Revenir en haut Aller en bas
http://i-love-miami.forumactif.com/t6059-amy-sherman

avatar
Luke Drake

★ messages : 980
Message Re: LUKAMY ▬ Don't be afraid to fall, I'm right here to catch you ♥     ♦ Dim 13 Mai - 3:51    

Amy & Luke
Don't be afraid to fall, I'm right here to catch you
I will stand by you, I will help you through. When you've done all you can do if you can't cope, I will dry your eyes, I will fight your fight, I will hold you tight and I won't let go

Pour confirmer le fait que je pensais que la vérité serait mieux que cet idéal que je m’étais fait vaguement dans ma tête, j’hochai positivement la tête, sans hésiter un seul instant, parce que je ne doutais pas de ce fait, pas une seule seconde. Après, ça ne voulait pas dire que je saurais comment réagir quand je la verrais pour la première fois dans sa robe de mariée, puisque seul le moment, l’émotion que j’allais ressentir, saurait me dire comment faire, mais je n’avais pas de doutes qu’elle allait rayonner à côté de tout le monde. Parce qu’à la base, elle rayonnait à mes yeux, tout le temps. Dans une foule, elle saurait toujours se distinguer. Sa voix, je pourrais la reconnaître entre milles. Son contact, il était unique, même si j’avais les yeux fermés. Et mon idée à ce sujet ne saurait changer, et en cet instant précis, me donnait encore plus hâte d’y être, comme je vins à l’avouer à ma fiancée, qui me répondit d’une façon que je trouvai tout simplement adorable. Mine de rien, il faisait du bien de l’entendre me dire que ce n’était pas le mariage qui allait transformer notre couple. Je ne pensais pas que ça le ferait non plus, que ça ne ferait que le solidifier, officialiser la famille que nous allions former. Bien que j’appréciais l’attention toutefois, il n’en demeurait pas moins que je ne savais pas si je serais à l’aise à l’idée de le faire. Pourquoi ? Je ne saurais pas le dire précisément. Parce que je voulais vraiment attendre le mariage ? C’était possible. Mais ne m’osant pas le dire, puisque je préférais garder en tête le fait qu’elle avait dit qu’elle était mienne, me baser sur cela, je lui répondis plutôt:  « Et je suis tien aussi, pour toujours… » Je conclus mon propos d’un tendre baiser sur sa joue, la laissant ensuite reprendre la parole. À cela toutefois, je ne dis rien. J’avais déjà fait mon opinion sur le sujet, et dans ce temps, en ces circonstances, je ne me voyais pas lui en faire part une nouvelle fois. Je préférai, dans le cas présent, et de loin, sourire de nouveau quand elle me dit qu’elle avait hâte à notre mariage, sentiment qui pouvait être que partagé pour le coup. Et même si j’avais fait clair mon avis là-dessus, je ne pus m’empêcher d’ajouter un petit:  « Moi aussi… » un peu rêveur, mais surtout détendu, et heureux, comme je l’étais en ce moment. Le regard un peu absent, je regardai ma future épouse jouer avec sa bague de fiançailles, que je lui avais offerte depuis un bon moment maintenant, même si notre décision de nous fiancer de nouveau datait d’un peu plus de huit mois. Et perdu dans le moment, je me surpris à confesser:  « J’étais tellement nerveux, quand je suis entré dans la bijouterie pour t’acheter cette bague… » Je voulais tant qu’elle soit parfaite, mais je voulais aussi qu’elle soit représentative de ma fiancée, de la femme de ma vie. Je craignais tellement de ne pas trouver la bonne, je redoutais tellement un refus, que certains moments de cet épisode étaient encore flous. Jamais je ne saurais dire les autres bagues qui se trouvaient là, puisque je ne m’en souvenais pas, même si j’avais regardé longuement, pour finalement avoir un coup de coeur pour celle que je lui avais offerte, et je ne l’avais jamais regretté, pas jusqu’à maintenant en tout cas.

────────────☆ ♥ ☆ ♥ ☆────────────

I wanna be your forever, so baby will you be my wife. Now that we know a little better, we could have a real nice life. 'Cause I'm what you wanted and your what I need, so let's meet in between - We're gonna be the greatest love story this town has ever seen
Revenir en haut Aller en bas
http://i-love-miami.forumactif.com/t5994-luke-x-you-can-t-break-

Contenu sponsorisé

Message Re: LUKAMY ▬ Don't be afraid to fall, I'm right here to catch you ♥     ♦    

Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
LUKAMY ▬ Don't be afraid to fall, I'm right here to catch you ♥
Page 3 sur 4Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
◊ I LOVE MIAMI ♥ :: « Miami et ses secrets » :: ⊱ Miami dans toute sa splendeur :: Miami Center :: Mercy Hospital-
Sauter vers:  
Nos chouchous du mois
Luke Drake
Amy sherman
Camilla Warren
Tyler Scott
Fiches PUB
HTTP:// pub rpg design.
HTTP:// bazzart.